Les Denis Drolet : Toujours aussi irrévérencieux

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 09 avril 2013
Temps de lecture :

Dans «Comme du monde», le duo d’humoristes «Les Denis Drolet» aborde d’une manière toujours aussi irrévérencieuse et absurde la notion de normalité. Très rapidement, le public constatera lors de ce troisième spectacle présenté le 9 avril à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion et le lendemain, à 20h au Café-théâtre Graffiti, qu’il ne s’est pas assagi.

Pour la création de ce troisième spectacle, le duo Les Denis Drolet, composé de Sébastien Dubé (Denis à palette) et de Vincent Léonard (Denis à barbe), ont eu recours au service du comédien Pierre-François Legendre à la mise en scène. Ils l’ont choisi, car ils ont le même âge et les mêmes références. Cela leur a aussi permis d’approfondir leur notion de jeu. Pour les textes et la script-édition du spectacle, ils se sont associés à l’humoriste, Sylvain Larocque.

Dès son arrivée sur scène, le duo explique au public qu’il est résolu à changer, à faire les choses différemment pour donner un tournant grand public. Il lui faudra peu de temps pour réaliser que Les Denis Drolet ne pourront jamais être politiquement corrects et faire les choses normalement. Pour l’occasion, ils sont aussi accompagnés de leur fameux danseur Just to by my love. En effet, ce dernier fera quelques apparitions lors de ce spectacle et subira quelques métamorphoses.

Encore une fois, Les Denis Drolet ne fait pas dans l’humour politique ou engagé. Sur scène, ils abordent plusieurs thèmes tels que la mort ou le désir d’avoir des enfants. Malgré qu’ils aient délaissé les habits bruns, il n’en demeure pas moins qu’ils ne se sont pas assagis. La preuve étant qu’il se permet toujours au détour de se moquer gentiment de certaines personnalités, dont Luc Senay, Julie Payette, Pierre Lapointe ou Marcel Leboeuf.

(Photo : Jocelyn Michel)

Partager cet article