«Je ne pensais jamais me rendre aussi loin» – Étienne Cotton

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 avril 2013
Temps de lecture :

Plus de 2 millions de téléspectateurs ont regardé la demi-finale de l’émission La Voix durant laquelle Étienne Cotton a interprété une version revisitée de «Cœur de rocker», un classique de Julien Clerc. Une performance qui lui a permis d’obtenir un laissez-passer pour la grande finale grâce à un vote combiné du public et de son coach, Jean-Pierre Ferland.

«Je suis très satisfait de la performance offerte. Je suis allé dans un autre registre, cette fois-ci, car j’ai choisi une chanson divertissante qui met un sourire aux lèvres. Ça m’a permis de sortir de ma zone de confort. Peu importe, le résultat de la grande finale, je suis très satisfait du parcours accompli. Je ne pensais jamais me rendre aussi loin dans l’aventure. Je suis aussi très surpris par la complicité qui s’est développée avec les trois autres finalistes. J’apprends à les découvrir sous un nouvel angle», a lancé Étienne Cotton.

Comme les autres finalistes, l’interprète septilien présentera ce dimanche, une chanson inédite écrite par son coach, Jean-Pierre Ferland. Un défi qu’il a très hâte de relever. «C’est tout un privilège de chanter une chanson écrite par une telle légende vivante de la chanson québécoise, confie-t-il. J’entends donc me consacrer pleinement à cette performance et mettre plutôt l’accent sur l’interprétation de la chanson.»

Il est à noter qu’Étienne Cotton offrira très bientôt une prestation à Sept-Îles, car il assurera la première partie du spectacle «Premier ciel présente Harmonium, autorisé par Serge Fiori», présenté le 19 avril à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion.

(Photo : Agence QMI)

Partager cet article