Survie de la station Gallix : Des familles interpellent la Ville

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 26 mars 2013
Temps de lecture :

Plus de soixante personnes se sont présentées au conseil de ville de Sept-Îles lundi, afin de démontrer leur attachement à la station récréotouristique Gallix. Pour une rare fois, plusieurs familles septiliennes ont exprimé de façon sincère un message clair : ils souhaitent garder leur station de ski. Une dizaine d’enfants se sont présentés au micro au début du conseil.

Les jeunes ont expliqué à leur façon, à quel point le ski est une passion dans leur vie. Parmi eux, de jeunes compétiteurs de haut niveau, accompagnés par le responsable de l’école de ski, Louis Galianne. Vincent Paradis, âgé de 12 ans, qui a représenté la Côte-Nord, lors des derniers Jeux du Québec à Saguenay. «Ça fait huit ans que je pratique le ski et si ça fermait, je ne pourrais plus en faire. Sans Gallix, je ne serais pas au niveau où je suis actuellement», a-t-il dit.

Le conseiller municipal du district de Ste-Marguerite, Gervais Gagné, était d’ailleurs très heureux que les citoyens de Sept-Îles s’approprient leur conseil de ville afin de faire valoir leur opinion. «C’est de valeur, ça ne se fait pas dans d’autres situations, puis je pense que vous devriez le faire à partir de maintenant. Vous pouvez aussi venir pour appuyer des dossiers municipaux, pas juste pour venir donner des coups de masse!», a-t-il rajouté.

Pour la sauvegarde
Le maire et les conseillers se sont tous prononcés en faveur de la sauvegarde de la station. À titre de préfet de la MRC de Sept-Rivières, Serge Lévesque s’est dit ouvert à la discussion : «Quant à la possibilité que la MRC prenne en charge la propriété de la station de ski, c’est loin d’être notre désir. On veut plutôt laisser la chance au nouveau conseil d’administration de faire ses preuves et j’ai toutes les raisons de croire qu’ils vont réussir.»

Les citoyens ont écouté attentivement la séance du conseil et sont demeurés jusqu’à la fin. Lors de la période des questions, des adultes se sont à leur tour, adressés au maire. «Je suis un des quelques dizaines de septuagénaires qui sont à la station quatre jours par semaine en hiver, c’est pour ça que je suis encore debout. C’est aussi pour ça que je suis encore capable de venir m’adresser à vous…»

Au sortir de la séance, le conseiller municipal et membre de la station, Martial Lévesque a expliqué que la prochaine étape était de s’asseoir avec le directeur de la MRC, Alain Lapierre. «Pour expliquer chaque virgule du budget, je veux les convaincre où sont les écarts de façon à ce qu’ils reprennent confiance au comité de la station de ski.»

Dimanche, un nouveau conseil d’administration a été nommé pour relancer la station de ski, qui essuie un déficit financier de plus de 90 000$ cette année. Une rencontre entre la MRC et le nouveau conseil aura lieu le 30 avril, afin de fixer des règles de gestion des opérations de la station de ski. Advenant un échec des négociations d’ici le 18 juin, le comité de relance de la station de ski doit remettre les clés à la MRC.

Texte: Dominique Séguin
Photo: Le Nord-Côtier

Partager cet article