Place aux jeunes : La Minganie fait la grande séduction

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 25 mars 2013
Temps de lecture :

Treize personnes âgées de 18 à 35 ans, dont un couple de la Rive-Sud de Montréal avec leur bébé âgé de dix mois, ont exploré du 6 au 10 mars derniers la Minganie, dans l’éventualité de s’y installer définitivement. L’organisme Place aux jeunes organisait pour une neuvième année consécutive un séjour exploratoire pour des diplômés d’une formation spécialisée.

«Ces jeunes doivent provenir d’une autre région québécoise, être en droit de travailler au Québec et démontrer la motivation nécessaire à s’établir en Minganie. Parmi les candidats motivés, on choisit ceux dont les qualifications professionnelles correspondent à des besoins du milieu, explique l’agente de migration de Place aux jeunes, Adèle Lavoie-Larouche. «Le secteur a actuellement besoin d’infirmières et de travailleuses sociales, on s’est assuré d’en sélectionner.»

Concernant l’étendue des services offerts en Minganie, Mme Lavoie-Larouche dit avoir joué franc-jeu avec les participants. «On leur a dit dès le départ que les places en CPE étaient plus difficiles à obtenir et qu’il n’y avait qu’une seule école secondaire offrant l’enseignement complet» a rajouté l’agente de migration. Les participants font ainsi un choix conscient, au moment de prendre leur décision.

«L’une des candidates est repartie avec deux offres d’emplois dans son domaine, soit en administration», a précisé Mme Lavoie-Larouche. Cette dernière s’assure également de faire un suivi régulier avec chacun des participants, en leur envoyant les offres d’emplois et en les mettant en contact avec les bons intervenants.

Séjour fort occupé
Les participants ont visité toutes les municipalités de la MRC. Ils ont aussi rencontré les élus municipaux et des acteurs-clés du milieu. Durant l’après-midi, ils étaient jumelés à un travailleur œuvrant dans le même domaine qu’eux. «Ils ont aussi eu droit à des présentations d’entrepreneurs marquants, dont Rio Tinto» a renchéri, Mme Lavoie-Larouche. Les explorateurs ont également visité le chantier hydroélectrique de la rivière Romaine ainsi que la maison agrotouristique «La Maison de la Chicoutai» à Rivière-au-Tonnerre.

Adèle Lavoie-Larouche qui, elle-même n’est installée dans la région que depuis octobre dernier, est très confiante que plusieurs des participants feront le choix de la Minganie. Les commentaires très positifs des candidats l’incitent à favoriser ce pronostic.

Texte: Dominique Séguin
(Photo : courtoisie – Place aux jeunes)

Partager cet article