Exploitation des ressources naturelles : Les Caquistes ont des projets pour l’île d’Anticosti

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 05 février 2013
Temps de lecture :

La Coalition avenir Québec (CAQ) propose que le gouvernement provincial investisse à 50% dans l’actionnariat des entreprises d’exploitation du pétrole québécois. Le parti d’opposition pense notamment aux projets d’exploitation pétrolière sur l’île d’Anticosti.

Le chef de la CAQ, François Legault, tente de développer un programme pour que les ressources pétrolières du Québec «bénéficient le plus possible aux Québécois». Selon le parti politique, l’un des dossiers que le Québec ne devrait pas rater concerne l’île d’Anticosti, dont les sous-sols renfermeraient plusieurs milliards de dollars en termes de ressources pétrolières.

«À la Coalition, nous avons déjà dit que nous étions favorables à l’exploitation responsable des ressources pétrolières du Québec. Il faut évidemment le faire dans le respect de meilleures normes environnementales, et avec une vision pour l’avenir. Tout le monde est d’accord pour dire que le pétrole ne représente pas l’énergie du 21e siècle, a déclaré François Legault dans un communiqué. Mais le fait que nous en serons encore dépendants pendant des décennies, que c’est une occasion en or de redresser nos finances publiques, et qu’il vaut mieux utiliser nos propres ressources que de dépendre de l’importation massive pendant encore un demi-siècle», a-t-il poursuivi.

Le groupe politique propose, la possibilité pour le gouvernement de prendre une participation à 50% dans les trois entreprises qui possèdent des droits sur l’île d’Anticosti, soit Pétrolia, Junex, et Corridor Ressource. Le parti demande à ce que le gouvernement Marois adopte une loi sur les hydrocarbures d’ici l’été. Enfin, l’opposition demande au gouvernement péquiste de nommer un négociateur pour régler le litige avec Terre-Neuve, dans le cas du gisement Old Harry.

La CAQ souhaiterait que le gouvernement québécois soit plus actif dans les dossiers liés à la question des ressources pétrolières, et attend avec impatience un projet de loi sur le pétrole.

La CAQ s’intéresse aux ressources naturelles de l’île d’Anticosti. (Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article