Mine Arnaud en démarche de préconsultation

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 31 octobre 2012
Temps de lecture :

Dans le cadre de ses activités de préconsultation, l’équipe de Mine Arnaud était présente au centre commercial Place de ville de Sept-Îles toute la fin de semaine. Sous forme de kiosque et d’ateliers thématiques, la société a présenté son projet de construction d’une mine d’apatite à ciel ouvert dans le canton Arnaud.

À travers une série de kiosques, les citoyens de la ville de Sept-Îles ont pu s’informer sur les questions du bruit, du dynamitage, des déterminants de la santé, les aspects économiques, la qualité de l’air et de l’eau en lien avec le projet Mine Arnaud. «Nous avons choisi cette formule de présentation car c’était pour une manière de rejoindre un plus grand nombre de personnes dans une période de temps limitée», a expliqué le directeur de Mine Arnaud, François Biron.

Dans une salle connexe, les personnes intéressées ont pu assister à des ateliers thématiques animés par des experts. Chaque atelier a été suivi d’une période d’échange entre les participants et l’équipe Mine Arnaud. M. Biron insiste sur la diffusion d’une information transparente. «On présente l’information telle qu’elle est. La mine est un milieu industriel, mais nous mettons en place des mesures d’impacts et on veut donner une information juste», a-t-il fait savoir.

Mi-figue mi-raisin
La question de l’implantation d’une mine d’apatite tout près de Sept-Îles entraine des avis différents. Certaines personnes sont catégoriquement opposées au projet et considèrent l’information fournie par la société comme étant insatisfaisante. D’autres personnes apprécient les informations disponibles et s’en remettent aux conclusions du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

La troisième phase du projet Mine Arnaud se déroulera du 28 au 29 novembre. Des séances de présentation et de validations des résultats seront organisées. La société prévoit d’établir des comptes-rendus des échanges du mois d’octobre. Elle promet aussi de présenter les gestes qui auront été posés pour répondre aux préoccupations.

Le directeur du projet Mine Arnaud, François Biron, offrant une visite guidée des kiosques d’information. (Photo – Le Nord-Côtier).

Partager cet article