Gaz Métro rencontre et informe sur son projet de gazoduc

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 octobre 2012
Temps de lecture :

Le 18 octobre dernier, l’équipe de Gaz Métro était de passage à Sept-Îles pour informer la population sur le projet de desserte de la région en gaz naturel, qui nécessiterait un investissement de 750 millions $. Comme l’ont fait plusieurs personnes durant cette tournée régionale de Gaz Métro qui prenait fin à Sept-Îles, les citoyens ont pu consulter des kiosques thématiques et discuter avec des experts de la société.

Une trentaine de personnes ont participé à cette journée d’information. Au travers de trois stands, les citoyens ont pu s’informer sur le territoire délimité pour la construction du gazoduc, sur sa construction et sur les propriétés du gaz naturel. Des spécialistes de chaque domaine étaient présents pour répondre aux questions du public.

Le directeur des relations avec les communautés et les Premières Nations pour Gaz Métro, Pierre-Yves Boivin, était satisfait des rencontres qui ont eu notamment lieu aussi à Baie-Comeau et Port-Cartier. «Le format que nous avons choisi pour informer la population s’adapte bien à ce type de projet. Nous avons été présents tout l’après-midi, les personnes passent le temps qu’elles veulent, elles peuvent discuter avec notre équipe, poser leur question et nous faire part de leur préoccupation si elles en ont», a-t-il expliqué.

D’une manière générale les personnes qui sont venues s’informer ont apprécié le format de présentation. «C’est une bonne séance, il n’y a pas de questions auxquelles ils n’ont pas répondu», a déclaré une participante.
L’avancée du projet

À la suite des études de faisabilité qui se sont déroulées cet automne, la société Gaz Métro a établi le tracé d’un corridor de moindre impact pour les populations et l’environnement du territoire. Pour l’instant, le corridor a une largeur de trois kilomètres et au fur et à mesure des consultations, le tracé sera optimisé et réduit à 23 mètres, soit l’espace nécessaire pour l’emprise du gazoduc, qui s’étirera sur une distance de 450 kilomètres entre Jonquière et Sept-Îles.

Gaz Métro envisage de poursuivre les consultations publiques et les rencontres d’information auprès de la population au cours de l’année 2013. Si elle obtient les autorisations nécessaires, l’entreprise commencera la construction du gazoduc à la fin de l’année 2014 et prévoit une mise en service pour la fin de l’année 2016.

Le directeur des relations avec les communautés et les Premières Nations pour Gaz Métro, Pierre-Yves Boivin, lors de la séance d’information à Sept-Îles. (Photo –Le Nord-Côtier).

Partager cet article