Année record pour Aluminerie Alouette

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 09 octobre 2012
Temps de lecture :

Aluminerie Alouette a dévoilé vendredi dernier devant une trentaine de personnes son rapport de développement durable pour l’année 2011. Que ce soit en matière de performance, de production ou encore de mobilisation, la société a battu tous ses records, produisant notamment 582 004 tonnes métriques d’aluminium.

C’est d’ailleurs sous le titre «L’année de tous les records» que l’aluminerie a choisi d’intituler son rapport de développement durable. Les représentants de la société sont particulièrement fiers de leur performance, alors qu’elle s’est réalisée dans un contexte économique difficile.

De plus, la publication de l’édition 2011 du rapport de développement durable marque un tournant pour l’aluminerie. Afin de faire un geste pour l’environnement, la société a choisi d’imprimer un dépliant dans une version condensée de quelques pages. Le rapport intégral reste disponible en ligne sur le site de l’entreprise.
«Cette décision de n’imprimer qu’un résumé est le gage de notre attention envers la protection de notre environnement», a fait savoir le vice-président en amélioration des opérations de gestions des actifs chez Aluminerie Alouette, Jules Côté.

Les axes stratégiques
Dans son rapport de développement durable, l’entreprise résume son année à travers ses différents axes stratégiques. Ainsi, M. Côté explique qu’en ce qui concerne le volet employé et culture, 3 % de la masse salariale ont bénéficié d’une formation, ce qui représente plus de 32 000 heures. Par ailleurs, plus de 150 employés ont été impliqués dans une quarantaine de projets.

En matière de santé et sécurité, la société a connu une amélioration de 70 % comparativement à l’année précédente, notamment grâce à la multiplication des échanges entre les employés, les gestionnaires et une implication des fournisseurs et sous-traitants.

En ce qui concerne l’environnement, les représentants d’Aluminerie Alouette ont fait savoir que les émissions de gaz à effet de serre avaient été les plus basses de toute l’histoire de la société avec un score de 1,78t CO2 eq./t Al. Elle a également réduit de 10 % ses émissions de fluorure. Pour conclure, les intervenants ont fait savoir que l’octroi d’un bloc énergétique supplémentaire de 500 mégawatts a permis de se positionner de manière avantageuse dans la poursuite de sa progression.

Le vice-président en amélioration des opérations de gestions des actifs chez Aluminerie Alouette, Jules Côté, lors de la présentation du rapport de développement durable. (Photo – Le Nord-Côtier).

Partager cet article