Mine Arnaud : Des citoyens réclament un référendum

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 03 octobre 2012
Temps de lecture :

À chaque séance du conseil municipal de Sept-Îles, des citoyens viennent faire part de leur préoccupation concernant le projet de mine d’apatite de Mine Arnaud. Le dernier n’y a pas fait exception alors que plusieurs associations se sont unies pour demander au maire de mesurer l’acceptabilité sociale du projet par un processus de référendum.

Au nom du groupement pour la sauvegarde de la Baie de Sept-Îles, du comité de défense pour la qualité de l’air et de l’eau et du comité de citoyen du canton Arnaud, Louise Gagnon a demandé au maire Serge Lévesque d’étudier la possibilité de mettre en place un référendum concernant le projet de Mine Arnaud. Le maire s’est engagé à rencontrer très prochainement les responsables des organismes pour évaluer leur demande.

Mme Gagnon estime que l’acceptabilité sociale sur ce dossier ne devrait pas être mesurée par un sondage ou une étude mais bien par un vote des citoyens de la ville de Sept-Îles : «Mine Arnaud : oui ou non ?». Cependant, la responsable du groupement pour la sauvegarde de la Baie de Sept-Îles estime qu’avant de mettre en place un référendum, un travail d’information doit être fait.

«Avant de mettre en place un référendum, il faut que les citoyens soient réellement informés sur le projet, ils doivent avoir une opinion réelle et éclairée», a-t-elle signifié.
Acceptabilité sociale

Rappelons que plus tôt en septembre, Serge Lévesque avait fait savoir que la municipalité allait mettre en place une grille d’analyse afin d’étudier d’une manière la plus objective possible le concept d’acceptabilité sociale sur différents projets et notamment sur celui de Mine Arnaud. Cette grille serait élaborée avec l’aide de la Corporation de la protection de l’environnement de Sept-Îles et de l’Université du Québec à Chicoutimi. Les aspects économiques, sociaux, environnementaux et les retombées à long terme seraient également analysés.

(Photo – Archives- Le Nord-Côtier)

Partager cet article