Port : New Millennium Iron Corp investit dans le quai multiusager

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 24 juillet 2012
Temps de lecture :

La société New Millennium (NML) a annoncé un investissement de 38,4 millions de dollars dans la construction du quai multiusager du Port de Sept-Îles. Cela porte à quatre le nombre d’investisseurs dans le projet de développement pour un montant de 100 millions $.

La société vient de signer un contrat d’accès avec l’administration portuaire de Sept-Îles pour une capacité annuelle de chargement d’un minimum de 15 millions de tonnes métriques. La société investit 38,4 millions $ dans le projet de développement du Port de Sept-Îles. Le premier versement a été fait lors de la signature du contrat. En retour de cet investissement, NML bénéficiera de tarifs de chargement favorables sur le nouveau quai.

Plus précisément, NML est soumise à une obligation d’achat ferme «Take or pay», basée sur un tarif réduit appliqué sur 50% de la capacité réservée. Le contrat prévoit que la société peut transférer une partie ou la totalité de sa capacité annuelle, ainsi que son obligation ferme d’achat à d’autres utilisateurs du quai. Le contrat est d’une durée de 20 ans et peut être renouvelé pour quatre autres termes de cinq ans.

Pour le président et chef de la direction de NML cette participation permettra à la société de développer davantage les ressources du projet Taconite. «Cet investissement est un pas décisif en vue d’assurer l’accès aux marchés mondiaux en Europe, Asie et ailleurs, grâce à un système de chargement de navire de calibre mondial, capable d’accommoder la toute dernière génération des navires de grande taille», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Factures et partenaires
Le coût de construction du nouveau quai est estimé à 220 millions $. Dans sa première phase, le quai aura une capacité annuelle totale de 50 millions de tonnes métriques. Le Port de Sept-Îles et Ottawa se sont engagés à payer 50 % de la facture. D’autres appels d’offres seraient en cours et plusieurs sociétés investiraient déjà dans le projet.

La direction du Port de Sept-Îles n’a pas retourné nos demandes d’entrevue.

Selon ce que rapporte Radio-Canada, la société minière Alderon aurait signé une entente de 20 millions $ avec le Port dans le but d’acheminer 8 millions de tonnes de fer tirées de la mine Kami. Labrador Iron Mines payerait 13 millions $ pour le chargement de 5 millions de tonnes de minerai par an. Puis, la société Champion Minerals injecterait 25 millions $ pour expédier 10 millions de tonnes annuellement.

Le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon, le ministre des Affaires intergouvernementales, Peter Penashue, son collègue du ministère des Transports, Denis Lebel et le président du conseil d’administration du Port, Carol Soucy au moment de l’annonce du financement d’Ottawa en février. (Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article