Projet Virage 3: Donner un côté social à l’architecture

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 10 juillet 2012
Temps de lecture :

Les créations réalisés par les cinq jeunes impliqués dans le projet Virage 3 ont été dévoilés vendredi dernier à l’Élyme des sables. Deux paravents ont ainsi été réalisés par les participants à ce projet. Un se trouve sur la façade est de l’immeuble alors que l’autre entoure les bacs à déchets.

Force est de constater que ces réalisations ont une belle utilité sociale puisqu’ils permettent, entre autres, aux résidents de la maison de soins palliatifs d’avoir un peu d’intimité en plus d’être à l’abri du vent.

Les jeunes participant au projet sont âgés de 16 à 30 ans et vivent une situation précaire en emploi. Pendant six mois, ils apprendront à travailler le bois en plus d’y suivre des cours de croissance personnelle. Ils auront ainsi accès à un service d’orientation et auront également l’occasion de parfaire leurs connaissances en informatique. Il est à noter que ces jeunes sont rémunérés tout au long de leur participation à ce projet.

Ces jeunes ont travaillé pendant 4 mois en compagnie de l’artiste multidisciplinaire et coordonnatrice du projet, Johanne Roussy. En sa compagnie, ils ont appris à travailler le bois puisqu’ils ont eu à concevoir des paravents pour la maison de soins palliatifs l’Élyme des sables. Deux ont été conçus cette année par les participants à Virage 3. Un se trouve sur la façade est alors que l’autre entoure les bacs à déchets.

La coordonnatrice du projet n’en est pas à son premier projet artistique dans lequel les jeunes sont impliqués. « C’est mon quatrième projet avec les jeunes, a souligné Johanne Roussy. Depuis 10 ans, j’ai pris la décision de travailler avec eux, de les outiller et de leur faire vivre une expérience enrichissante.»

Apprendre sur soi-même
«Il s’agit là d’une expérience enrichissante. J’ai beaucoup appris sur moi-même et je crois avoir développé de bonnes habiletés de leader», mentionne un des participants. Il est important de préciser que ce projet a été réalisé en groupe. Ils ont donc eu à travailler ensemble à la réalisation de ces paravents en bois et ils l’ont fait sans utiliser la moindre électricité.

Lorsque Johanne Roussy a fait une approche auprès de l’Élyme des Sables, sa directrice Suzanne Cassista n’a pris qu’environ 10 minutes à être convaincue de l’utilité sociale du projet. «Ce projet permet aux jeunes de se raccrocher à quelque chose, de donner un sens à leur vie. De plus, leurs réalisations permettent aux résidents de l’Élyme d’avoir un peu plus d’intimité en plus d’être protégé du froid», affirme-t-elle.

Le projet Virage 3 est une initiative d’Action Emploi Sept-Îles et se fait en collaboration avec Service Canada. Le travail de la coordonnatrice se poursuit puisqu’elle assure un suivi aux jeunes lors de leur stage de 10 semaines en entreprise. Un tel projet n’aurait pas lieu sans la participation de chaleureux partenaires financiers dont Ferronnerie Sept-Îles, Caisse Populaire Desjardins, Caisse d’économie Desjardins, Vitrerie Norcrystal, DMG architecture, Marie-Josée Desrosiers, Atelier de la 8e île et Cliff Mines Wabush.

La coordonnatrice du projet annonce déjà un virage 4. Elle confirme que ce projet sera vert et qu’il mettra de l’avant la récupération de la matière et l’énergie solaire. Il est trop tôt pour mentionner qui profitera de ses réalisations. Une chose est certaine, la maison de soins palliatifs l’Élyme des Sables est toujours intéressée à s’y associer.

Partager cet article