Le CSSS-SI réorganise ses services alimentaires

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 12 juin 2012
Temps de lecture :

Le Centre de santé et de services sociaux de Sept-Îles (CSSS-SI) a donné lundi, le coup d’envoi de ses travaux de réaménagement de la totalité des services alimentaires. Évalué à 3,5 millions $, le projet, amorcé il y a dix ans, s’échelonnera jusqu’en mai 2013. Amélioration des services, mises aux normes, application d’une politique alimentaire et optimisation des opérations sont au cœur de la réorganisation «attendue de tous», selon la direction.

Les travaux, exécutés par l’entreprise de Sept-Îles RIC Construction, ont été lancés lundi dans les locaux des services alimentaires. Ils seront ensuite déplacés vers les cuisinettes du service de santé mentale et de la Résidence Urgel-Pelletier. «C’est un projet colossal», a expliqué le directeur général de l’établissement, Martin Beaumont. «Cela améliorera tous les aspects des services alimentaires.»

En août, le service de cafétéria sera disponible au rez-de-chaussée de la Résidence Gustave-Gauvreau. Les machines distributrices seront relocalisées à l’entrée de l’urgence en attendant que les locaux de la cafétéria soient de nouveau accessibles. C’est à la fin de mai 2013 que les usagers pourront réintégrer la cafétéria et le service alimentaire sera redéployé dans l’ensemble des nouvelles installations.

En raison de l’ampleur de la logistique du projet, la variété des menus sera moins grande pendant la durée des travaux. «Pour réaliser ce projet de 3,5 millions $, il a fallu revoir l’ensemble des plans et la planification a été colossale, mais tous les éléments du casse-tête ont finalement été mis en place», a ajouté M. Beaumont. Chaque jour, le CSSS-SI sert environ 800 repas à la clientèle hospitalisée et celle en hébergement.

Un service amélioré
L’établissement assure que le service alimentaire du CSSS sera amélioré de façon significative grâce à la réorganisation. L’équipement sera complètement renouvelé et une importante réorganisation du travail sera réalisée. Le CSSS en profitera également pour appliquer sa nouvelle politique alimentaire qui permettra à sa clientèle de faire des choix santé. «Le service sera plus souple et mieux adapté aux besoins de la clientèle», a précisé M. Beaumont.

Pour l’heure, impossible de savoir si le nombre d’employés du département sera modifié. Chose certaine, dans le contexte actuel de la pénurie de main-d’œuvre, le CSSS-SI n’a pas l’intention de perdre des employés. Environ 35 personnes sont affectées aux services alimentaires au CSSS de Sept-Îles.

Le projet de réorganiser les services alimentaires chemine depuis 2002 au CSSS-SI. «C’est une stratégie de priorisation et une bonne gestion qui a permis de récolter 3,5 millions $», s’est targué le directeur général. L’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord a, pour sa part, contribué à la hauteur de 250 000$ dans le projet.

Le département des services alimentaires du Centre de santé et des services sociaux de Sept-Îles a été aménagé en 1960. Une partie a été rénovée en 1980. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article