Sept-Îles : La Ville anticipe un surplus budgétaire

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 06 juin 2012
Temps de lecture :

Le service des Finances de la Ville de Sept-Îles a informé le conseil municipal que la municipalité devra jongler avec deux sources de revenus additionnelles imprévues dans le budget 2012. Totalisant 3,2 millions $ supplémentaires, le surplus pourrait être affecté à la construction du nouveau complexe aquatique, un projet sur lequel Sept-Îles planche depuis plusieurs mois.

Une transaction entre deux actionnaires de l’Aluminerie Alouette permettra notamment à la Ville de Sept-Îles de gagner 2,5 millions $ en droit de mutation supplémentaire, a fait savoir la municipalité lors de sa séance publique du 28 mai.

Par ailleurs, la révision à la hausse de l’évaluation foncière de Cliffs Natural Resources, qui a acquis les installations de Consolidated Thompson dans le secteur Pointe-Noire, se traduira par un revenu additionnel de 700 000$.

«C’est 3,2 millions $ de revenus de plus qu’on ne s’attendait pas», s’est exprimé le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque. «Si tous les items prévus au budget sont selon nos attentes, on pourrait finir l’année avec un surplus.» Pour l’heure, le budget 2012 est évalué à 55 millions $.

Complexe aquatique
La Ville de Sept-Îles envisage pour l’instant d’injecter le surplus dans le financement de son projet de complexe aquatique, évalué à 17 millions $, ce qui aurait comme impact d’amoindrir l’emprunt de la municipalité. Sept-Îles a multiplié en vain les actions auprès de Québec pour qu’il défraie la moitié de la facture.

Par ailleurs, des approches ont aussi été faites du côté du secteur privé. «Ça fait plus d’un an, nous n’avons toujours pas eu de réponses, ce n’est pas très encourageant», a expliqué Serge Lévesque. Le Conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam, dont les membres de la communauté utilisent la piscine actuelle, serait toujours en réflexion quant à la possibilité de participer au montage financier.

La Ville espère amorcer les travaux de construction de son nouveau complexe en 2013. La première étape consisterait à construire une nouvelle piscine. Une seconde phase comprendrait la démolition du site de la piscine actuelle pour faire place à l’aménagement de nouveaux plateaux sportifs.

Partager cet article