Johanne Roussy et ses gars au service de l’Élyme des sables

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 27 mars 2012
Temps de lecture :

Encore une fois, le projet Virage aidera l’Élyme des sables à améliorer son service. Après construit des paravents pour que les patients puissent avoir une intimité sur la galerie, les participants de ce troisième groupe bâtiront un paravent pour ceux devant se déplacer en civière ainsi que pour cacher la zone déchet du bâtiment.

Le projet Virage est tout d’abord un programme d’intégration au milieu du travail. La majorité des participants y vont afin d’aller y chercher une expérience concrète en travail manuel, pour mieux se connaître et ainsi savoir ce qu’ils veulent faire comme carrière. «Ça m’aide à m’orienter» admet volontiers l’un des six jeunes hommes de la troisième mouture.

Avant de construire des paravents pour l’Élyme des sables, les six jeunes ont d’abord dû créer leur propre atelier, situé à l’Atelier de la 8e île, à Moisie. Ils ont eux-mêmes construit leur comptoir de travail, sous la supervision de leur mentor, Johanne Roussy, qui fait toujours office de capitaine au sein du navire.

Après seulement 6 semaines (le projet dure 26 semaines), certains parmi les jeunes semblent déjà avoir appris beaucoup, ne s’étant jamais crus capables de construire un tel atelier de travail. Mais tout ceci tombe pile-poil, puisque les participants semblent vouloir se dépasser.

Paravents
Puisqu’il y avait encore du travail à faire à l’Élyme des sables, il semblait tout naturel pour Johanne Roussy de continuer sur la voie tracée durant Virage II. Pour la responsable du projet, l’important est que les jeunes s’épanouissent et prennent confiance en eux, mais également de «faire rayonner le projet dans la communauté». Les jeunes devront ainsi construire de A à Z des paravents pour l’Élyme des sables. Ceux-ci seront similaires à ceux construits lors du précédent groupe.

Notons que les six participants auront également droit à différents cours, en informatique, par exemple, et pourront aussi faire un stage de leur choix, afin de les aider à trouver leur voie dans le marché du travail. Le projet Virage III se terminera vers le mois d’août.

Partager cet article