Affaissements des sols: Sept-Îles poursuit Qualitas

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 22 mars 2012
Temps de lecture :

Après avoir jonglé avec l’idée, la Ville de Sept-Îles tient finalement la firme Qualitas, qui a réalisé les premières études géotechniques en 2007 dans le secteur Sainte-Famille, «responsable de l’ensemble des dommages qu’elle pourrait subir» en lien avec les problèmes d’affaissement de sol. Le 12 mars dernier, le conseil municipal a donné le mandat de poursuivre la firme à Luc Dion, de la firme Besnier, Dion, Boudreau.

Déjà, en 2011, la Ville de Sept-Îles a envoyé à trois reprises des mises en demeure à la firme Qualitas, afin de lui faire savoir que la municipalité pourrait la tenir responsable des problèmes découlant des affaissements de sol. Faisant elle-même face à plusieurs mises en demeure provenant de citoyens, la Ville portera dans cette cause tous les dommages qu’elle subit avec ce problème, comme les pertes d’infrastructures municipales, les coûts de relocalisation de résidences et «toute autre mesure correctrice».

La Ville devra procéder à la relocalisation d’une trentaine de résidences dès le printemps en raison de problèmes d’affaissement des sols, liés à la capacité portante de l’argile. Deux résidences et une dizaine de propriétaires de terrains ont été relocalisés d’urgence jusqu’à présent. Rappelons que dans son budget 2012, l’administration a prévu une enveloppe de 8 millions $ pour ce dossier.

Tout ce branle-bas de combat a également forcé la Ville à accélérer le développement du nouveau secteur Rochette, au printemps 2011, dont les terrains de la première phase ont presque tous été destinés à des résidents du secteur à relocaliser.

Exemption
Le conseil municipal a par ailleurs demandé une exemption au ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Laurent Lessard, afin de pouvoir octroyer un contrat d’études géotechniques dans le secteur Sainte-Famille, à l’ouest de la rue Smith, à une autre firme que celle du plus bas soumissionnaire, qui se trouve à être la firme Qualitas.

Afin d’obtenir cette exemption, l’administration municipale rappelle au MAMROT le «contentieux opposant la Ville de Sept-Îles et le Groupe Qualitas en lien avec la réalisation d’études géotechniques antérieures». Le directeur général de Sept-Îles, Claude Bureau, croit que le ministère accordera facilement l’exemption et que de telles procédures sont prévues dans la loi. La Ville souhaite donc s’en remettre au soumissionnaire ayant obtenu le deuxième meilleur pointage, le Groupe ABS.

Texte: Mickaël Bergeron et Fanny Lévesque

Deux résidences et une dizaine de propriétaires de terrains ont été relocalisés d’urgence jusqu’à présent. (Photo : archives)

Partager cet article