Le Ciné-Club présente sa programmation hivernale

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 10 février 2012
Temps de lecture :

Le Ciné Club continue ses activités à la Salle Jean-Marc-Dion. Certains cinéphiles auront d’ailleurs peut-être déjà assisté à sa première proposition, Le gamin au vélo, diffusée dans le cadre de Ciné 7, le 29 janvier dernier. Pas de panique, il reste encore quatre autres films d’ici la saison estivale, dont un film québécois ce lundi 13 février.

Mettant en vedette Catherine de Léan et Dimitri Storoge, Nuit #1 nous raconte une nuit passionnelle, fruit d’un one night pas comme les autres. Clara et Nikolai se rencontrent dans un rave et font l’amour chez lui. Au lieu de se remercier après consommation, ils discutent et les choses prennent soudainement une autre direction.

La réalisatrice, Anne Émond, souhaite créer une réflexion sur le sexe, l’intimité et l’amour. C’est un one night qui prend une tournure humaine, selon elle. Mais c’est aussi, explique-t-elle, un film sur le désespoir, la jeunesse et la vacuité de l’existence. Le film a remporté le prix du meilleur film canadien au Festival de Vancouver 2011 et le Prix de l’innovation au Festival du nouveau cinéma de Montréal 2011. À l’affiche le lundi 13 février.

Le reste du menu
En mars, le Ciné Club propose un film japonais (sous-titré français), lui-même une adaptation d’un roman du même pays. La ballade de l’impossible nous ramène dans les années 60, à Tokyo, où s’est installé Watanebe, après le suicide de son meilleur ami. Là, il vit tranquille et commence ses études universitaires, pendant que ses confrères étudiants se révoltent contre les institutions. Jusqu’au jour où il tombe sur Naoko, l’ancienne petite amie de son meilleur ami… À la Salle Jean-Marc-Dion le 12 mars.

La fille du puisatier

La fille du puisatier

Le 2 avril, c’est La fille du puisatier de Daniel Auteuil, qui joue également dans le film en plus de le réaliser. Malgré le fond dramatique (la fille du puisatier tombe enceinte avant mariage d’un homme parti au front et dont les parents ne souhaitent aucun contact avec elle et leur petit enfant), le film déborde d’humour, que certains ont même comparé à Pagnol.

Finalement, Des vents contraires terminent la saison, le 14 mai. Dans ce film de Jalil Lespert, oû l’on retrouve entre autres Audrey Tautou, et inspiré du roman d’Olivier Adam, nous voyons la vie de Paul basculer le jour où sa femme Sarah disparaît. Brisé, il tente de refaire sa vie en déménageant avec ses deux enfants à Saint-Malo. Le film a remporté le Prix Jeune Public de la meilleure adaptation au Festival de la page à l’image 2011.

Tous les billets pour la programmation sont disponibles à la billetterie de la Salle Jean-Marc-Dion. Plus de détails au spectacle-sept-iles.com.

Partager cet article