Ciné 7 : Une 22e édition «bien balancée» pour tous les goûts

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 11 janvier 2012
Temps de lecture :

Comme à l’habitude, le Festival du film de Sept-Îles s’amorce avec le début de la nouvelle année. Dès le 19 janvier, les cinéphiles de la région pourront se mettre sous la dent une programmation costaude de 37 films, documentaires, longs et courts métrages de toutes les provenances. Battant son plein jusqu’au 29, la 22e édition a été «bien balancée» pour satisfaire le maximum d’adeptes du cinéma, selon le comité organisateur.

«C’est une grosse année, avec 37 titres… j’espère que les jurys parviendront à voir tous les films», a lancé à la blague la responsable de la programmation, Chantal Salvas. «On a essayé de créer un équilibre entre les différents genres de films, selon l’offre et les possibilités disponibles. Habituellement, on fait une liste d’environ 70 titres pour en garder une trentaine.» C’est donc 33 films qui seront diffusés à Sept-Îles (Salle Jean-Marc-Dion et Ciné-Centre) et 11 à Port-Cartier (Ciné-Graff).

Parmi les plus connus et attendus, les cinéphiles pourront visionner Café de Flore de Jean-Marc Vallée, en compagnie de l’une des actrices principales, Hélène Florent, le dernier Roman Polanski, Carnage et Hugo de Martin Scorsese en 3D, moyennant un 2$ supplémentaire pour l’utilisation des lunettes. L’acteur de Le Vendeur de Sébastien Pilote, Gibert Sicotte s’arrêtera aussi à Sept-Îles pour rencontrer les cinéphiles.

Le documentaire saisissant sur l’industrie minière, Trou Story, de Richard Desjardins et Robert Monderie sera aussi à l’affiche. Pour les plus petits, Ciné 7 propose Une vie de Chat et L’élève Ducobu, deux films aussi proposés pour les matinées scolaires.

Activités spéciales
Le 19 janvier, Ciné 7, en collaboration avec la Salle Jean-Marc-Dion, invite la population à la soirée d’ouverture avec le visionnement de la fiction dramatique, Mesnak. Le réalisateur, Yves Sioui-Durand ainsi que les comédiens Eve Ringuette, Marco Collin, Kathia Rock, Florent Vollant et Charles Buckell s’arrêteront à Sept-Îles pour l’occasion, accompagnés des producteurs et des figurants du film. «C’est une exclusivité, le film a été présenté au Festival de l’Abitibi seulement, il fera son entrée en salles ailleurs au Québec qu’en février», a fait savoir Denis Gagnon de Ciné 7.

La soirée de clôture se tiendra aussi à la salle de spectacle avec le visionnement unique du film Le gamin à vélo. C’est Michel Nault qui animera par la suite la remise des prix du jury, à la toute fin du festival. Cette année, un jury adulte ainsi qu’un jury jeunesse auront la tâche d’attribuer les honneurs. Par ailleurs, pour les critiques en herbe, le Festival organise le 15 janvier dès 9h30 au Ciné-Centre une rencontre de formation pour les jurés, animée par le spécialiste en production, Victor Harrouch. L’activité est ouverte à tous.

Tous les détails de la programmation ainsi que la description des films à l’affiche sont disponibles sur le site Internet du Festival au www.cine7.ca

Haut: Le comité organisateur de la 22e édition du Ciné 7, Suzanne Côté, Denis Gagnon, Chantal Salvas, Marlène Gagnon, Sylvie Michaud, Nicole Tremblay, Estuardo Herrarte et Yves Desrosiers.

Bas: C’est l’affiche de l’étudiante de 5e secondaire de l’Institut d’Enseignement de Sept-Îles, Naomie Toupin, qui a été retenue par le comité organisateur pour devenir l’image de la 22e édition. Le prix s’accompagne d’une bourse de 250$. Josiane Gallant et Fany Jolicoeur du Centre A-W Gagné terminent 2e et 3e. Sur la photo, le jeune Naomie Toupin, accompagnée de Sylvie Michaud, Marlène Gagnon et Estuardo Herrarte, coordonnateur du concours destiné aux élèves.

Partager cet article