Les meilleurs spectacles de l’année selon…

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 16 Décembre 2011
Temps de lecture :

Le Nord-Côtier continue sa série de palmarès de l’année en se penchant cette fois-ci sur les spectacles, tous genres confondus. Quoi de mieux pour dresser un portrait de l’année que des gens qui gravitent autour du milieu de la diffusion? Voici les meilleurs spectacles de 2011 selon Pascale Malenfant et Mélanie Poitras.

Qu’ont-elles retenu de l’année 2011? Voici leur réponse en cinq morceaux. À noter que tous les spectacles n’ont pas nécessairement été vus à Sept-Îles.

Pascale Malenfant

Pascale Malenfant

Pascale Malenfant

Depuis 12 ans, Pascale Malenfant est vraiment dans l’épicentre de la diffusion de la culture à Sept-Îles. Comme Agente de développement de la Salle Jean-Marc-Dion, elle active différents programmes, améliore la visibilité de la salle, en plus d’assister à de nombreux spectacles pour construire la programmation avec la direction générale.

Le grand Cahier
Sans hésitation! D’après un texte d’Agota Kristof et avec Olivier Morin et Renaud Lacelle-Bourdon. Une magnifique histoire de jumeaux prêts à tout pour s’endurcir et survivre!

La robe de Gulnara

La robe de Gulnara

La robe de Gulnara
Toujours dans le monde du théâtre, et qui était de passage à Sept-Îles le 1er décembre dernier. Un autre magnifique texte d’une grande sensibilité, d’Isabelle Hubert. Je l’ai vu deux fois (dans la dernière année) et les deux fois, j’en suis ressortie très émue.

S’envoler…
Une chorégraphie d’Estele Clareton. Une meute de petits oiseaux, en quête de leur identité propre.

Robert Charlebois
Il était de passage à Sept=Îles le 1er novembre dernier, Il mérite sa place, parce que c’est quand même toujours très agréable de voir ce monument de la chanson. Et, disons-le, il donne vraiment un bon show!

SoCalled
Finalement, le spectacle que j’ai vu dans les pires conditions (fin de soirée, salle aux conditions que je qualifierais de moyennes), mais où j’ai eu le plus de plaisir! Et, en plus, il sera chez nous dans le cadre du Rendez-vous des oreilles dégourdies, le 21 avril prochain!

Mélanie Poitras

Mélanie Poitras

Mélanie Poitras

Bien que son principal emploi n’a rien à voir avec le milieu artistique, Mélanie Poitras est une gourmande culturelle. Tant et si bien qu’elle occupe comme deuxième emploi le poste de Préposée à l’accueil à la Salle Jean-Marc-Dion. Elle est l’une de celles qui vous indiquent où est votre siège et rouvrent les portes au début, à l’entracte et à la fin du spectacle. Et comme elle ne voit pas assez de prestation encore, elle va en voir, même lorsqu’elle ne travaille pas.

Rossini Cards/Zip Zap Zoom des Ballets Jazz de Montréal
Quand j’y repense, j’en ai encore des frissons. J’en avais les larmes aux yeux tellement c’était parfait! Il mérite la première place!

Robert Charlebois

Robert Charlebois

Robert Charlebois
Ah! Robert Charlebois… je l’aime d’amour cet homme-là. Il a fait une heure quarante-cinq, sans entracte (le 1er novembre dernier à la Salle Jean-Marc-Dion) et j’en aurais pris encore et encore!

Elisapie Isaac et Marco Calliari
Je n’ai pas été capable de me brancher entre les deux, alors je me suis permise une petite tricherie en mettant les deux en troisième place. J’ai adoré l’atmosphère d’Elisapie Isaac. Sa musique, sa douce voix, son langage du Nord… Ça vient vraiment me chercher. Les musiciens qui l’accompagnaient étaient excellents. Elle était généreuse lors de ses échanges avec son public. J’ai aussi beaucoup aimé le spectacle de Marco Calliari, mais ce que j’ai préféré, c’est le rappel dans le foyer de la Salle de spectacle. On se serait presque cru dans un party du jour de l’an! Calliari chantait, ses musiciens avaient apporté leurs instruments, tout le monde dansait… c’était magique et festif!

Dumas
C’était la énième fois que je voyais Dumas, l’été dernier, au Graffiti de Port-Cartier. Je ne me lasse pas! C’est un excellent musicien, qui écrit des textes géniaux. Il est drôle, charmant et agréable à regarder… Tout ça, mélangé à l’ambiance du Graffiti; le bonheur quoi!

La programmation des Oreilles dégourdies de l’automne 2011
Karkwa… que dire? C’est Karkwa et je suis vendue d’avance, donc «wow»! Le seul bémol pour Alex Nevsky, c’est que nous n’étions que 25 dans la salle. Une belle énergie sur scène pour Random Recipe. Le rappel a été un des moments forts du spectacle. Le genre de moment où tu te dis: «Hey! J’ai de la chance de vivre un moment comme celui-là!» Jordan Officer a été la découverte de cette programmation! J’écoute son disque dans ma voiture depuis le spectacle! Finalement, Radio Radio: on s’attendait à ce que ce soit tout un party, et c’est ce qui s’est passé!

Partager cet article