Élizabeth Blouin-Brathwaite: Pour l’amour de la musique

Élizabeth Blouin-Brathwaite: Pour l’amour de la musique

Forte de ses multiples expériences dans le milieu musical à titre de choriste ou de soliste, Élizabeth Blouin-Brathwaite est visiblement ravie d’avoir l’opportunité de prendre part au réseau d’été du Regroupement des organisateurs de spectacles de l’Est-du-Québec (ROSEQ). Une occasion en or pour partager la scène avec une amie de longue date, Josée Allard, dans un cadre des plus intimistes.  

Voulant faire un clin d’œil plutôt humoristique à leur très grande complicité, les deux femmes ont rapidement songé au titre de 2 Girls pour ce spectacle à saveur résolument folk. «On voulait que ce soit un laboratoire où l’on peut expérimenter nos répertoires respectifs. Josée (Allard) a une sonorité folk rock. Moi, je suis plutôt soul et funk. Ce sont là deux couleurs qui viennent créer un contraste intéressant dans le spectacle», prétend-elle.

Assez différent de ce qu’elle a présenté auparavant, Elizabeth Blouin-Brathwaite n’a aucunement hésité à entreprendre cette belle aventure. «Nous sommes amies dans la vie. Elle a toujours été là pour moi. Nous rions beaucoup ensemble. C’est un plaisir de partir en tournée avec elle, soulève-t-elle. On le fait sans prétention. Il y a beaucoup de spontanéité. On n’a préparé aucune intervention et l’on fait rarement les chansons dans le même ordre.»

Un virage solo

En raison d’une tournée intensive cet été, la chanteuse entreprendra officiellement le travail de création de son nouvel album à l’automne. Un opus à saveur funk qu’elle espère lancer au début 2016. «Je me sens prête à sortir mon matériel. Ça ressemblera à Chromeo. De vieux groove de disco avec du synthétiseur des années 80. Je veux faire danser les gens. Je le ferai en français et je peux vous assurer que ça fonctionne bien», affirme-t-elle.

Un disque sur lequel elle abordera des sujets parfois lourds d’une manière festive. «J’aime créer ce contraste entre le texte et la musique. Je me confie sur des choses que j’ai vécues. Ce n’est pas toujours dramatique, loin de ça. J’ai appris qu’on part toujours de soi pour écrire, précise-t-elle. C’est définitivement là que j’y puise mes inspirations pour mes chansons.»

La clé du succès

Toujours aussi passionnée par ce métier, Elizabeth Blouin-Brathwaite remercie ses parents, Normand Brathwaite et Johanne Blouin, de lui avoir ouvert des portes. Des opportunités qu’elle a su saisir.

«J’ai toujours gardé une bonne attitude. Ça m’a permis de décrocher plusieurs contrats. C’est un conseil que mon père m’a fourni et que j’ai suivi. Je me suis entourée d’amis qui ont la même passion que j’ai pour la musique. Ils n’hésitent pas à me suivre dans mes folies.»

Dans le cadre du réseau d’été du ROSEQ, le spectacle 2 Girls sera présenté le 5 juillet à 20h30 au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier. Un rendez-vous musical intimiste et bilingue durant lequel le soul, le funk et le folk se marieront pour former un ensemble des plus cohérents.


 

 2 Girls (Photo : Daniel Daignault)