Une saison du ballon rond différente

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Une saison du ballon rond différente
S’il y a une saison de soccer sur la Côte-Nord cet été, il n’y aura pas de parties, ni de tournois.

Les passionnés du ballon rond sur la Côte-Nord espèrent tous une saison de soccer. Si saison il y a, elle sera fort différente de celles des étés précédents.

« On se pose beaucoup de questions. On attend les consignes ministérielles », indique le directeur technique de l’Association régionale de soccer (ARS) Côte-Nord, Stéphane Pagès.

Soccer Québec travaille activement depuis le début de la crise de la pandémie pour qu’il y a ait une saison du ballon rond dans la belle province. La fédération provinciale s’est déjà entendue avec Hockey Québec pour la possibilité d’étirer son été sur les terrains.

Si saison il y a, le plan d’action de Soccer Québec sera d’offrir des activités sécuritaires et « qui s’articulent autour de la distanciation physique ».

Les exercices se dérouleront de façon individuelle, pour le développement technique et la motricité générale.

Dans un deuxième temps, il y a possibilité de duels à un contre un, deux contre deux ou trois contre trois.

« Le sport sera différent pour éviter tout contact physique. Il n’y aura aucun match, aucun tournoi, aucune sortie à l’extérieur », mentionne M. Pagès.

Il s’interroge à savoir ce que sera la réaction, l’intérêt des gens pour une saison du genre, à savoir si la forme plaira. Le directeur technique de l’ARS Côte-Nord soutient que ça demandera beaucoup d’organisation et se demande si la formule sera applicable pour toutes les catégories. Il s’attend à ce que ce soit plus difficile pour les jeunes de 4 à 6 ans.

Les clubs pourront se positionner lorsque le ministère et la santé publique auront donné leur aval sur les plans d’action. « Il faudra essayer d’être créatif ».

« On veut une saison de soccer, on va tout faire pour, mais ce n’est pas juste de notre volonté. Ça va être spécial », conclut-il.

Stéphane Pagès a indiqué que les clubs n’avaient pas encore amorcé leur période d’inscriptions en raison de la situation actuelle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de