Une formation qui vire en réel sauvetage

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
Une formation qui vire en réel sauvetage
Les employés de Tourisme Sept-Îles qui travailleront au Centre de plein air du lac des Rapides cet été. De gauche à droite : Clara Mercier, Laurie-Anne Blouin, Marie Mercier, Gabrielle Noël Julien Hardy, Émile Imbeault, Kloé Poirier et Kate Moreau. (Absent sur la photo : Maxime Caron) (Photo : Courtoisie)

Les employés du Centre de plein air du lac des Rapides se sont retrouvés en plein cœur d’une opération de sauvetage hier (12 juin), alors qu’ils étaient sur place pour recevoir une formation.

Clara Mercier, Laurie-Anne Blouin, Marie Mercier, Gabrielle Noël, Julien Hardy, Émile Imbeault, Kloé Poirier et Maxime Caron ont tous joué un rôle dans le sauvetage de trois pêcheurs qui s’étaient aventurés sur le lac des Rapides, malgré les grands vents.

Un heureux hasard

Les employés étaient sur place pour recevoir une formation sur l’utilisation d’une chaloupe. L’équipement était donc disponible et prêt à être utilisé.

«Ils sont vraiment chanceux qu’on était là. D’habitude, on se fie à la météo le matin et s’il vente on ferme le lac et on ne se présente pas sur place. On avait décidé d’y aller quand même parce qu’il fallait finir de préparer la plage», raconte Kloé Poirier, membre de l’équipe.

Les dirigeants de Tourisme Sept-Îles ont tenu à faire une réunion après les événements, afin de soutenir leur équipe de travail et leur permettre d’évacuer leurs émotions.

«Nous sommes vraiment fiers d’eux et il était important pour nous de les soutenir dans cette situation», exprime Claudia Dallaire-Demers de Tourisme Sept-Îles.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de