Transit Sept-Îles veut sauver son événement Bateau-Dragon

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Transit Sept-Îles veut sauver son événement Bateau-Dragon
La continuité de l’activité Bateau-Dragon de Transit Sept-Îles est incertaine.

L’avenir de l’événement Bateau-Dragon, source de financement pour Transit Sept-Îles, est incertain. Associé à Mines Wabush et Centraide Duplessis pendant plusieurs années pour ce rendez-vous, l’organisme courtisera les entreprises pour assurer les frais fixes de l’activité et souhaite déjà que les équipes se manifestent.

L’an dernier, seulement huit équipes étaient de la 11e édition. À défaut de partenaires majeurs, Transit Sept-Îles n’a engendré aucun profit avec son activité de financement.

« Ça nous ferait de la peine de ne plus tenir Bateau-Dragon. C’est une belle activité, sur un beau site (lac des Rapides) », mentionne David Leboeuf. Après le Show du Transit du 23 février, il entend s’activer sur le dossier pour trouver des entreprises qui voudraient assurer la venue de 22 Dragons, l’organisation derrière l’événement.

Il aimerait avoir le pouls des équipes de l’an passé, mais aussi de celles des années antérieures, pour la date appropriée et la formule. Il est déjà envisagé que l’édition 2020, si elle a lieu, se ferait avec des embarcations à onze personnes, la moitié moins que depuis le début.

« C’est le moment pour donner un coup par en haut. J’ai bon espoir de trouver une formule qui va raviver la flamme. M. Nadeau (Doris, ancien directeur général de Transit Sept-Îles) veut faire bouger Sept-Îles », ajoute M. Leboeuf.

Les entreprises intéressées à investir comme partenaires majeurs peuvent se manifester par courriel à transit.sept-iles@cgocable.ca ou à transit.dleboeuf@gmail.com. Il en va de même pour les équipes.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de