Surveillance aérienne: La SQ veut diminuer le nombre d’accidents

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Surveillance aérienne: La SQ veut diminuer le nombre d’accidents

La Sûreté du Québec (SQ) effectuera dorénavant de la surveillance aérienne sur les routes 138 et 389. Le corps policier veut surtout s’attaquer au dépassement des lignes continues sur ces deux routes. Depuis l’an dernier, le nombre d’accidents mortels a augmenté sur la Côte-Nord.

Oui, la vitesse sera aussi surveillée, ainsi que toutes infractions au Code de la route qui pourraient être dangereuses pour les usagers. «Mais ce qui importe surtout, c’est de modifier les comportements routiers dangereux qui risquent de causer des accidents graves et mortels», indique l’inspecteur Pierre Nadeau, commandant du district de la Côte-Nord.

Le nombre d’accidents avec blessés est passé de 306 à 325 en 2013, tandis que le nombre d’accidents mortels a augmenté de 6 à 13 sur la Côte-Nord. «Ce sont les dépassements faits sur les lignes continues qui représentent le principal problème», explique le commandant. Les camions lourds qui circulent à vitesse plus basse se retrouvent bien souvent avec une série de véhicules derrière eux. «C’est à ce moment-là qu’il y a des manœuvres dangereuses et illicites qui sont pratiquées. On va regarder, à savoir s’il y a possibilité pour les camions lourds de se tasser sur le côté droit, lorsqu’ils sont suivis de près», précise-t-il.

La vitesse et la perte de contrôle sont aussi deux autres facteurs importants qui seront suivis lors de la surveillance aérienne. «Trois chronomètres peuvent se retrouver à bord de l’avion et lorsqu’une voiture passe à côté d’une flèche jaune et qu’elle franchit la suivante, la moyenne des trois chronomètres est prise et les automobilistes nord-côtiers pourraient recevoir des contraventions pour excès de vitesse», dit-il. L’alcool au volant et tous les autres comportements dangereux seront également surveillés de près, promet la SQ.

Une compagnie du Saguenay patrouillera
Jusqu’à présent, six journées de surveillance sont planifiées d’ici Noël. M. Nadeau n’était cependant pas en mesure de chiffrer le coût de cette opération. Le 29 octobre, l’appareil aérien a fait un exercice durant une heure dans le secteur de Port-Cartier et durant cette période, la SQ a émis trois constats d’infraction pour des arrêts obligatoires non faits.

C’est un Cessna 172N Skyhawk appartenant à la compagnie du Saguenay Exactair qui a été recruté par la SQ pour compléter la tâche. «Le Nord est toujours en développement, alors ce type d’avion n’était pas disponible dans la région», a souligné M. Nadeau. Deux pilotes ont été formés pour cette activité et se relaient chaque semaine.

Ces derniers peuvent être en action lors des heures de trafic, lorsque les travailleurs des compagnies fonctionnant avec le fly-in fly-out reviennent ou quittent le travail, durant les longs congés et selon les journées de la semaine et la météo. «Les automobilistes ne sont plus seuls sur la route. L’important, c’est de réduire le nombre d’accidents mortels, ce n’est pas pour le plaisir de donner des contraventions», insiste le commandant Nadeau.

Pourquoi l’avion?
L’avion a été choisi comme outil de surveillance, notamment parce qu’il est difficile au début de la route 389, près de Baie-Comeau de faire de la surveillance routière de façon sécuritaire. «La route est sinueuse dans cette section; lorsque le patrouilleur veut procéder à une arrestation, il doit lui aussi franchir la ligne continue, ce qui n’est pas sécuritaire», note-t-il. Récemment, de la surveillance aérienne a été effectuée dans ce secteur et c’est trois infractions pour dépassements de lignes continues qui ont été commises par des conducteurs fautifs.

«Même si la tendance est à la baisse depuis cinq ans, concernant le nombre d’accidents mortels, on se doit d’intervenir», a-t-il martelé. Une fois les six journées de surveillance complétées, la SQ analysera les résultats et évaluera la situation afin de s’ajuster. Enfin, le ministère du Transport du Québec songe à rajouter des aires de dépassements sur la route 138, selon la Sûreté du Québec.

PHOTO: Le Commandant de la SQ sur la Côte-Nord, Pierre Nadeau devant l’avion de type Cessna 172N Skyhawk appartenant à la compagnie Exactair du Saguenay. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article