Route 138 : la Côte-Nord reçoit un appui important pour son désenclavement

Route 138 : la Côte-Nord reçoit un appui important pour son désenclavement

Le maire de Sept-Îles en compagnie des autres membres du Caucus des cités régionales de l’UMQ.

Crédit photo : Jasmin Savard

La Côte-Nord compte de nouveaux alliés dans le dossier du désenclavement de la 138 jusqu’à Blanc-Sablon. Les autres régions du Québec ont signifié leur appui à la région dernièrement via le Caucus des cités régionales de l’UMQ.

Le Caucus des cités régionales de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) est formé des principales municipalités d’agglomération de chaque région du Québec. Les 27 villes membres ont tenu à signifier officiellement leur appui à la Côte-Nord le 8 février dernier, lors d’une rencontre tenue à Drummondville.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, se dit heureux que ses collègues aient «compris l’urgence d’agir».

«Je [leur ai demandé] de faire en sorte que la Côte-Nord passe au 21e siècle en rejoignant l’ensemble des régions du Québec qui bénéficient d’un réseau routier digne de ce nom. Non seulement le nôtre est inachevé malgré de nombreuses promesses au fil du temps, mais les changements climatiques rendent de plus en plus difficile la desserte maritime», a-t-il indiqué via communiqué.

«En raison de cet isolement, des communautés s’essoufflent jusqu’à s’éteindre pour certaines. J’ai également rappelé que la Côte-Nord a beaucoup donné à la province avec l’exploitation de ses ressources naturelles et contribué au PIB au double de sa population», a tenu à rappeler M. Porlier.

Il espère maintenant que les gouvernements prendront acte de l’appui «de taille» donné par le Caucus des cités régionales.

«La suite des choses est très claire pour moi. Je vois le gouvernement du Québec qui s’engage à fournir le délai dans lequel il va compléter cette route. Le fédéral dira bien ensuite quels montants il injectera», a-t-il mentionné lors de la séance du conseil municipal du 11 février.