Relais pour la vie: La générosité de la population se confirme à nouveau

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Un montant de 203 437 $ a été remis à la Société canadienne du cancer par le comité organisateur de la 11e édition du Relais pour la vie Sept-Îles et Minganie grâce à la participation de 55 équipes, de 265 survivants et la vente de 6 662 luminaires. De plus, le montant moyen amassé par chacune des équipes a augmenté considérablement pour s’établir à 3 698 $.

Au cœur de l’événement, la présidente d’honneur de cette 11e édition du Relais pour la vie Sept-Îles et Minganie, Oléa Richard, confirme avoir passé une nuit magique.

Le dévoilement du montant final.
Le dévoilement du montant final.

 

«J’en appréhendais son déroulement. J’ai apprécié relever ce défi. C’était pour moi un moyen de redonner aux autres, car la vie m’en donne tellement, ajoute-t-elle. Sans le comité organisateur, les choses seraient différentes. Ils font un travail remarquable. J’ai fait la rencontre de gens que je vais prendre beaucoup de plaisir à côtoyer à nouveau. Je me forme une équipe pour l’an prochain.»

Visiblement enthousiaste, le responsable des communications de l’événement, Maxime Lelièvre, remercie la population pour sa très grande générosité envers la cause dans une période de morosité économique.

«Avec seulement 55 équipes au lieu de 77, on a tout de même réussi à fracasser un record pour le nombre de survivants. Ça nous prouve que les efforts investis portent fruit. Ça apporte de l’espoir. On peut difficilement demander mieux. Le comité organisateur a travaillé très fort. Pour nous, c’est une très belle réussite», lance-t-il.

En tant qu’agente de développement de la Société canadienne du cancer, Meggie Gonthier en a profité pour souligner le travail remarquable effectué par le comité organisateur pour la tenue de cet événement-bénéfice.

«Je suis vraiment heureuse de voir tous ces beaux sourires. C’est un an de travail intensif pour le comité organisateur et je les félicite. Ça me fait chaud au cœur d’être là. On est là pour sauver des vies et on y arrive grâce à vous», affirme-t-elle.

En plus de contribuer à l’avancement de la recherche sur le cancer, la Société canadienne du cancer offre aussi des services de soutien et d’accompagnement aux personnes atteintes et à leurs proches. Elle mène également diverses actions de prévention et de dépistage sur l’ensemble de son territoire.

Depuis 1960, le taux de guérison d’un cancer est passé de 28 % à 62 %. Une belle lueur d’espoir.


 

 (Photos : Le Nord-Côtier)

 

 

 

 

Partager cet article