Opération séduction réussie pour la Troupe du bonheur

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Opération séduction réussie pour la Troupe du bonheur

Présentée du 17 au 19 janvier à l’Agora du Complexe récréatif et culturel de Port-Cartier par la Troupe du bonheur, la production «Bienvenue à Sainte-Aurore des boréales» a littéralement charmé le public par son propos collé sur l’actualité et son contenu rempli d’espoir. Plus de 300 personnes ont répondu à l’invitation.

Une production fictive et fantaisiste qui allie théâtre et musique, dont l’action se déroule dans une petite municipalité du Nord durement frappée par la crise économique. «Je ne voulais pas axer uniquement sur la déprime économique, insiste l’un de ses directeurs artistiques, Stéphan Harvey. L’histoire tourne surtout autour de Noah qui l’a quitté et qui décide de revenir s’y installer puisqu’il lui manque quelque chose. On sent la dynamique des gens de ce village qui essaient de reprendre le contrôle de leur économie, en n’attendant pas uniquement qu’une grande multinationale frappe à leur porte.»

Pendant le processus d’écriture du scénario, son auteur s’est préoccupé d’adopter un ton qui n’a rien de moralisateur. «Je ne voulais surtout pas faire la morale aux gens. Je me suis permis d’avoir une opinion sociale, mais je ne prétends aucunement avoir raison. Quand j’ai créé ce projet, je me suis attardé au débat entourant Mine Arnaud. Ça m’a fasciné de voir ce projet divisé autant la population. Je me suis senti interpellé par la notion d’acceptabilité sociale. C’était là un élément que l’on ne retrouvait pas dans le discours économique auparavant», lance-t-il.

Les spectateurs ont réussi à se reconnaître dans cette histoire qui présente de très grandes similitudes avec la situation économique actuelle de la Côte-Nord. «Je considère qu’on a réussi à tracer un portrait assez juste des gens qui vivent en région, soulève-t-il. Nous sommes de nature assez accueillante. (…) Je suis très heureux que le spectacle ait reçu une aussi bonne réception. On y a travaillé pendant presque deux ans.»

Mettant en scène 21 comédiens locaux, «Bienvenue à Sainte-Aurore des boréales» constitue la quatrième création originale de la Troupe du bonheur de Port-Cartier qui présente, tous les deux ans, des productions accessibles dans lesquels se marient le théâtre et la musique. 

Partager cet article