Ma liberté s’arrête où commence celle d’autrui

Photo de Laurence Dupin
Par Laurence Dupin
Ma liberté s’arrête où commence celle d’autrui

Si je me laissais aller, les premiers mots de cette chronique ne seraient pas très polis… Mais il n’est jamais bon de laisser son énervement prendre le pas sur la raison. Et pourtant les commentaires sur le port du masque que l’on peut voir un peu partout ont souvent tendance à me mettre dans une colère noire.

Certains me traiteront de mouton comme on a pu le voir dans les commentaires parus sous certains de nos articles sur notre page Facebook (et pour faire un peu d’humour, c’est très mignon un mouton). Pourquoi ? Parce que je porte mon masque suivant les recommandations de la santé publique, et parce que si un jour il faut aussi le porter dans la rue, je le ferais! Oui je le clame haut et fort. Je le ferai pour protéger ma famille et mes amis. Et pourtant je suis la première à défendre la liberté que ce soit celle de la presse ou ma liberté individuelle. Mais ma liberté est aussi celle de ne pas contaminer mon entourage et risquer de les perdre face à un virus dont on ne connaît pas encore tout.

Ma liberté s’arrête où commence celle d’autrui. Et bien c’est applicable dans la situation dans laquelle nous sommes. Vous ne voulez pas porter de masque, soit! Restez chez vous et ne risquez pas la vie des autres. Une image à circulé sur Facebook et je l’ai trouvé très bonne. Il y était inscrit : « Le masque restreint votre liberté ? Attendez de voir le respirateur ». Aucun besoin d’apporter plus d’explications. La charte des droits et libertés vous autorise-t-elle à risquer la vie d’autrui ?

Nous avons presque tous des amis, de la famille… qui ont été confronté au virus. En ce qui me concerne, mon parrain âgé de 70 ans, médecin à la retraite, est retourné travailler pour tenter de sauver des vies et il y a laissé la sienne. Donc que l’on arrête de nous parler de complot américain, de manipulation du gouvernement et j’en passe! Donc c’est bien beau de parler de liberté, mais avons-nous pensé à tous ces professionnels de la santé qui, partout dans le monde, risquent leur vie pour sauver les personnes les plus atteintes par ce satané virus? Je pense que cette pensée n’a même pas effleurée, ceux qui ne veulent pas porter le masque.

Aujourd’hui, je dois en fâcher plus d’un. Peu m’importe. Oh et au passage petite définition de ce qu’est une pandémie puisque certains affirment aussi que ce n’en est pas une… On parle de pandémie en cas de propagation mondiale d’une nouvelle maladie. Et, désolée de décevoir les adeptes des théories du complot, nous sommes dans ce cas! Alors oui, elle fait moins de morts que la grippe espagnole, mais la médecine a fait énormément de progrès depuis cette époque, heureusement.

Bizarrement avec la COVID-19 nous sommes tous devenus des spécialistes de la médecine (C’est ironique bien sûr). Désolée, mais je n’ai pas fait dix ans d’études de médecine et je pars du principe que les épidémiologistes et les médecins sont bien mieux placés pour nous dire ce que nous devons faire pour éviter le pire. Croyez-vous vraiment que tous les médecins de la planète et tous les médias sont manipulés par les gouvernements de tous les pays ? Croyez-vous vraiment que l’on s’amuse à faire peur à la planète entière pour je ne sais quelle raison ? Arriver à ce niveau-là, c’est une plaisanterie!

On porte atteinte à notre liberté en nous obligeant à porter le masque!?!? Et bien, allez donc en Chine ou dans certains pays d’Amérique latine pour voir à quoi ressemble une véritable dictature!

Un jour, il y aura un vaccin qui nous permettra de revenir à la normale. Les voyages seront de nouveau permis, les réunions avec les amis ou la famille sans avoir à faire attention seront de retour, etc. Oui, nous ne savons pas quand cela arrivera. Oui cela peut parfois être déstabilisant, stressant, inquiétant. Mais nous sommes tous logés à la même enseigne et si chacun y met du sien cela devrait très bien se passer. Et le port du masque est une des actions qui peut nous permettre de passer au travers de cette mauvaise période sans trop de casse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Isabelle
Isabelle
5 mois

Bien dit et bien écrit !