L’organisme Chiots Nordiques à l’honneur à Refuge animal

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
L’organisme Chiots Nordiques à l’honneur à Refuge animal
L’équipe de Refuge animal a suivi l’équipe de Chiots Nordiques à chacun des volets de son travail dans les communautés autochtones. (Photo : Chiots Nordiques )

Les quatre premiers épisodes de Refuge animal, diffusé à compter du 6 janvier sur le réseau TVA, mettront en vedette l’organisme Chiots Nordiques qui intervient dans différentes communautés autochtones pour contrôler la surpopulation canine. Même si cet organisme sans but lucratif (OSBL) existe depuis 2012, son travail n’en demeure pas moins fort méconnu.

L’équipe de Refuge animal a suivi Chiots Nordiques dans deux communautés autochtones, à Obedjiwan et  à Matimekush-Lac John (sur la Côte-Nord). Quoi qu’il en soit, plusieurs facteurs viennent expliquer pourquoi il y a surpopulation dans ces communautés. Le plus important demeure le fait qu’il n’y ait pas de soins de vétérinaire à proximité.

Présidente de cet OSBL, Daphnée Veilleux-Lemieux est visiblement heureuse de cette visibilité accordée à l’organisme par la boîte de production Trio Orange à qui l’on doit Refuge animal.

« Notre réalité est méconnue. On ne vit que par les dons du public. Les décideurs doivent s’impliquer. Chiots Nordiques n’est pas qu’une question de bien-être animal, c’est une question de sécurité publique », affirme-t-elle.

Des bénévoles dévouées

Ce travail effectué par une équipe de bénévoles revêt une très grande importance dans les communautés autochtones visitées.

« Les enfants dans les communautés autochtones ont 180% plus de chance de mourir d’une morsure de chiens qu’ailleurs », soulève Mme Veilleux-Lemieux. « Ça vient justifier en soi l’importance de notre rôle. De plus, le bien-être animal n’est pas limité qu’aux refuges, à la SPCA. »

Il est important de souligner qu’une vingtaine de bénévoles sont requis à chaque mission de Chiots Nordique. La plupart d’entre eux doivent prendre des vacances du travail pour faire du bénévolat. Il faut mentionner que l’OSBL intervient uniquement dans les communautés autochtones qui en font la demande. « Les décideurs locaux font un travail exceptionnel de sensibilisation avant notre venue », indique-t-elle.

Un fléau répandu

Cette amoureuse des animaux tient à préciser que cette problématique ne se limite pas uniquement aux communautés autochtones. « Les refuges débordent partout. La surpopulation féline est un réel enjeu. Les gens doivent comprendre ce qu’est un animal et les soins que l’on doit lui apporter. Oui, les mentalités changent, mais on demeure tout de même une société où l’abandon animal est élevé », déplore-t-elle.

 

Fondé en 2012, Chiots Nordiques tient des cliniques de stérilisation ciblées dans les communautés autochtones. De quatre à huit interventions sont effectuées chaque année. Grâce à un partenariat avec Mondou, de la nourriture sèche pour chiens est aussi acheminée. Il y a aussi la mise en adoption des chiens et des transferts d’urgence pour ceux dont la vie est menacée. Ceci peut représenter de 40 à 120 chiens à chaque mission.

La première émission de la nouvelle saison de Refuge animal peut être visionnée dans son intégralité au www.tva.ca.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Laval TremblayJoyce Kelly Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Joyce Kelly
Guest
Joyce Kelly

Merci pour votre excellent travail et devouement. Bravo!❤️

Laval Tremblay
Guest
Laval Tremblay

Je viens d’adopter un de vos chien a spca artabaska femelle princesse. C’est une bouille énergie .croisé probablement avec terrier et golden. Elle est super merci pour notre bon travail