Le Phare bénéficie du soutien de IOC

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
Le Phare bénéficie du soutien de IOC
Éric Aubin de l’organisme Le Phare a été un des intervenants lors de l’annonce de Synergie 138 pour l’économie circulaire. (Photo : Photo Impression JC )

La Compagnie minière IOC a annoncé le 10 avril qu’elle se lançait dans un partenariat à long terme avec Le Phare de Port-Cartier. Une instigation de Philippe Thériault, conseiller senior à l’environnement chez IOC, qui a eu un véritable coup de cœur pour l’organisme.

Lors de sa visite au Phare, organisée par la Table de concertation en gestion des matières résiduelles de la MRC de Sept-Rivières, M. Thériault s’est senti interpellé par la mission et les valeurs de l’organisme. Sa visite lui a permis de voir le travail important réalisé par les employés du Phare dans la gestion des matières recyclables.

«La décision de devenir partenaire a été facile à prendre. La mission du Phare reflète l’essence même du développement durable. Le tri des matières recyclables est un réel pas dans la bonne direction, mais encore faut-il bien le faire. Derrière chaque bac bleu, il y a des gens qui font un travail manuel important. De notre côté, nous avons lancé une campagne de sensibilisation auprès de nos employés et, déjà, nous voyons une différence», partage M. Thériault.

10 000$, et ce n’est qu’un début!

Par le biais d’une commandite de 10 000$, la Compagnie IOC a décidé de soutenir l’achat d’un dépoussiéreur que Le Phare s’est muni, afin de respecter le plus possible les normes environnementales en matière d’émission de particules polluantes dans l’air. Une première étape dans cet important partenariat peu fréquent entre une multinationale et un organisme à but non lucratif.

«Ce partenariat-là, oui c’est monétaire, mais c’est surtout un partage de connaissances et de l’entraide entre nous. Eux ils ont plein de ressources, tandis que nous les organismes n’avons pas les mêmes moyens. C’est fabuleux que des spécialistes acceptent de venir nous partager leur expertise, comme en santé et sécurité par exemple», mentionne le directeur du Phare, Éric Aubin, qui a d’ailleurs parlé de cette alliance lors de la conférence annonçant le déploiement de Synergie 138 par les SADC du milieu nord-côtier, mais également de Charlevoix/Côte-de-Beaupré/Île d’Orléans.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de