Le personnel de soutien scolaire est à bout de souffle

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Le personnel de soutien scolaire est à bout de souffle
Janine Hould et Eric Pronovost.

Des syndicats du secteur de l’enseignement sonnent l’alarme. Selon eux, les coupures massives en éducation affectent le personnel de soutien scolaire, ce qui a des conséquences directes sur les services aux élèves.

Eric Pronovost, président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) et Janine Hould, président du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer-CSQ (SERF-CSQ), ont joint leurs voix mardi pour dénoncer la situation actuelle au Québec et sur la Côte-Nord.

70 % des employés vivraient des conditions précaires avec des emplois à temps partiel, soit moins de 26 heures de travail par semaine. En effet, les gestionnaires refuseraient de leur donner des temps plein pour ne pas avoir à leur garantir des heures lors des années suivantes.

Plusieurs employés quittent donc le milieu scolaire pour des emplois à temps plein lorsqu’ils en ont l’occasion. Les candidats potentiels rechignent aussi à postuler pour les commissions scolaires, dont les listes de candidats sont vides.

Services incomplets

Eric Pronovost attribue la situation aux coupures de 1,6 milliard de dollars effectuées par le précédent gouvernement libéral. Il rappelle que deux retraites sur trois n’ont pas été comblées, ce qui augmente la charge de travail des autres travailleurs.

Il craint que les coupes supplémentaires de 700 millions de dollars annoncées par la Coalition avenir Québec n’empirent la situation.

Ils affirment que les services particuliers aux élèves ne sont parfois offerts qu’à temps partiel. Les autres élèves et les enseignants feraient les frais des moments sans services particuliers.

Janine Hould illustre la situation en disant que les enseignants passent leur temps à éteindre des feux plutôt que de faire de la prévention. Les professeurs seraient à bout de souffle alors qu’on n’est pas encore rendu à Noël.

Le personnel de soutien scolaire regroupe 81 corps d’emplois, entre autres dans les services spécialisés aux élèves, en administration et dans l’entretien. Environ 75 % d’entre eux sont des femmes.

Partager cet article