Le Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles favorise l’intégration des personnes handicapées

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Le Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles favorise l’intégration des personnes handicapées
L’équipe du Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles, formée d’Annie Tremblay, Julie Dubé et Chantal Gallant, lors d’une photo prise en février 2020, avant la pandémie. (Photo : Courtoisie )

La Journée internationale des personnes handicapées sera soulignée le 3 décembre prochain. L’occasion est donc belle pour parler du Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles (MEV-SÎ), organisme qui voit à la promotion et à la défense des personnes vivant avec un handicap physique ou intellectuel ainsi que celles affligées par le spectre de l’autisme.

Le MEV-SÎ existe depuis près d’un demi-siècle, soit depuis 1972. Dans sa mission, il vise notamment à favoriser l’intégration des personnes handicapées au quotidien et à sensibiliser la population à leur présence.

«Il y a toujours des défis. Le plus gros, c’est d’intégrer les personnes handicapées avec la population, qu’elle les accepte», souligne la directrice générale du MEV-SÎ, Chantal Gallant. Elle mentionne que ça se passe beaucoup mieux qu’auparavant. «Elles ont plus de place au travers les gens». Mme Gallant salue d’ailleurs les épiceries qui se sont dotées de paniers Caroline’s Cart. «On leur dit un beau bravo».

Au-delà de la Journée internationale des personnes handicapées, deux semaines thématiques figurent au calendrier afin que tous et chacun fassent faire preuve de respect et de compréhension à l’égard de leurs situations spécifiques, lors de la Semaine québécoise des personnes handicapées au début juin et celle pour la déficience intellectuelle en mars.

Le 3 décembre, le Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles prendra place à l’extérieur des Galeries Montagnaises pour sensibiliser les gens à l’importance du respect des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées.

La directrice générale de l’association indique que seulement 1% des places de stationnement leur est attribué. «Il faut faire respecter leur place, même si les gens ne sont là que pour deux minutes». Un dépliant informatif sera remis pour l’occasion.

Le MEV-SÎ compte également des plans d’action avec la Ville de Sept-Îles. Il a aussi le support du SEMO Côte-Nord (Services externes de main d’œuvre) pour l’intégration au marché du travail pour les personnes handicapées.

En temps de pandémie

Le contexte de la pandémie de COVID-19 pour le Module d’épanouissement à la vie de Sept-Îles a pour effet de priver le personnel de l’organisme d’activités avec les personnes handicapées.

«On essaie de garder contact avec eux. On les appelle. Ils en ont besoin, on le sent dans leur voix. La journée du 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées, ce sera notre petite sortie avec elles», conclut Chantal Gallant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires