Le hockey mineur septilien perd un homme de grand coeur!

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte

Il aura marqué le hockey mineur septilien bon nombre d’années comme bénévole, que ce soit comme entraîneur, préposé à l’équipement, soigneur ou sous un autre chapeau. Il s’est également dévoué pour l’École de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuis, s’occupant entre autres de la chambre des entraîneurs. André «Toto» Gagnon, cette figure marquante, a rendu l’âme le 7 janvier dernier. Ils auront été nombreux à le côtoyer dans les différents arénas de la région et même du Québec. Ils gardent tous un bon souvenir de cet homme.

Ils ne sont pas légion sur la Côte-Nord à faire partie du Temple de la renommée de Hockey Québec. André-Émile «Toto» Gagnon fait partie des cinq Nord-Côtières à détenir cet honneur, comme quoi son travail n’est guère passé inaperçu et que les gens reconnaissaient son bénévolat.

«Personne n’a de quoi à lui reprocher. Tout le monde a de bons commentaires. C’est quelqu’un pour qui le joueur comptait», a souligné Normand Côté, qui œuvre au hockey mineur à Sept-Îles depuis près de 30 ans. Les gardiens ont souvent été son chouchou, une position qu’il a occupée. Son fils Jean-François aura d’ailleurs enfilé les grosses jambières dans le junior majeur avec Longueuil et Saint-Jean, fin des années 80, début des années 90.

«Il était toujours prêt à aider, mais il ne fallait pas que tu fasses sa job, ni te mêler de ses affaires. Il s’occupait aussi des p’tits bobos des gars. Il a toujours été prêt à tout pour ses petits gars. On a perdu un bon bénévole», a souligné Ghislain Rondeau, qui l’a côtoyé durant dix ans alors qu’il dirigeait le bantam double lettre. «Les jeunes l’ont toujours respecté, même s’il pouvait être bougonneux», a laissé savoir Pier Gilbert, un autre qui roule sa bosse dans le hockey milieu nord-côtier depuis bon nombre d’années.

Bien d’autres personnes pourraient parler de l’homme qu’était «Toto» Gagnon, mais le message serait le même, celui d’un bénévole vaillant. En mon nom et en celui du Journal Le Nord-Côtier, nous offrons à sa femme Joanne Roy, ses enfants Jean-François et Enrik et à la famille, nos plus sincères condoléances.

Photo : André «Toto» Gagnon a été un bénévole hors pair au hockey mineur de Sept-Îles, que ce soit comme entraîneur, préposé à l’équipement, soigneur ou sous un autre chapeau. Il a rendu l’âme le 7 janvier dernier. Ils auront été nombreux à le côtoyer dans les différents arénas de la région et même du Québec. Ils gardent tous un bon souvenir de cet homme.

Partager cet article