Le Festival du film de Sept-Îles fait appel à la mémoire des images

Le Festival du film de Sept-Îles fait appel à la mémoire des images

Anne Paradis et Andréanne Roy de l'organisation du Festival du film de Sept-Îles. La 29e édition sera à l'affiche du 24 janvier au 3 février.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

L’organisation du Ciné7 se prépare à frapper la trentaine dans un an. À l’approche de sa 29e édition à l’horaire du 24 janvier au 3 février prochain, l’organisation du Festival du film de Sept-Îles a dévoilé sa programmation dans son château fort, le Ciné-Centre.

«La mémoire des images», le thème de cette 29e édition, fait place au passé, et à la transition à venir vers la 30e. «On y pense à la crise de la trentaine», a lancé la coordonnatrice générale de l’événement, Andréanne Roy. L’organisation met d’ailleurs déjà la table avec quelques nouveautés.

Une programmation variée en tous points; trente films à l’affiche à Sept-Îles, dont 29 en compétition. Les Coasters bouclera le Festival.

«Il y en a pour tous les styles, et d’un peu partout (Québec, États-Unis, Chine, Argentine, Belgique,…). Il y a beaucoup de films québécois, d’animation, des suspenses, du drame. Les gens seront assez choyés», a laissé entendre Anne Paradis, membre de l’organisation.

Pour en arriver à cette sélection, le comité a visionné plus de 120 bandes-annonces, et feuilleté les différentes critiques, et discuté maintes fois.

Le Café-Théâtre Graffiti de Port-Cartier, associé depuis une douzaine d’années au Festival du film, ira d’une douzaine de projections, dont huit en exclusivité.

Clin d’oeil au passé

L’organisation a fait ressortir les images archivées, en collaboration avec le Musée régional de la Côte-Nord, pour celle qui illustrera l’édition 2019.

C’est l’image du train Tshiuetin, retravaillé par la Septilienne Marie-Michelle Morneau, qui a été retenu. Ce train qui a permis le développement minier et économique de la région et d’IOC, avec un clin d’œil au cinéma par un phare «projecteur» et la voie ferrée avec la pellicule.

Les invités

La 29e édition comptera son lot d’invités, plus que l’an dernier. Ils seront sept; les réalisateurs Luc Bourdon (La part du diable), Simon Plouffe (Ceux qui viendront l’entendront – documentaire sur la disparition de la langue autochtone), Nicolas-Alexandre Tremblay (Les Coasters) et Stéphane Trottier (Les Coasters) ainsi que les acteurs Paul Doucet (L’amour), Vincent Graton (Quand les pouvoirs s’emmêlent) et Pierre-Luc Lafontaine (L’amour).

Pour leur pedigree et les détails sur leur participation au Festival du film, consultez le cine7.ca.

OFF Festival

La programmation OFF Festival s’avère toute aussi étoffée avec différents ateliers et conférences. L’organisation en fera le dévoilement via des événements Facebook. Match d’impro, ciné-quizz, courts métrages au Musée régional et une journée familiale «Carnaval – Coasters» au Vieux-Poste la veille de la clôture, le 2 février, font partie de ce qui attend la population. D’autres surprises s’ajouteront.

L’affiche de la 29e édition, illustrée avec l’image du train Tshiuetin, retravaillé par la Septilienne Marie-Michelle Morneau. Ce train qui a permis le développement minier et économique de la région et d’IOC, avec un clin d’œil au cinéma par un phare «projecteur» et la voie ferrée avec la pellicule.