Le chanteur Éric Bernier atteint son but après 15 ans

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Le chanteur Éric Bernier atteint son but après 15 ans
Éric Bernier a été sélectionné par Lara Fabian lors des auditions à l'aveugle de la saison 7 de La Voix. Le Port-Cartois d’origine avait interprété Pourquoi tu veux de Dan Bigras. (Photo : OSA Images/TVA)

Cela aura pris 15 ans, mais Éric Bernier a réussi à être sélectionné à La Voix. Le chanteur originaire de Port-Cartier raconte son parcours jusqu’aux auditions à l’aveugle du 10 mars où sa voix a séduit la coach Lara Fabian.

L’homme de 38 ans est arrivé à Port-Cartier à l’âge de trois ans. Il y a vécu son enfance et son adolescence, avant de quitter la région au début de la vingtaine.

Il vit maintenant à Contrecœur (près de Sorel-Tracy), mais une partie de lui demeure sur la Côte-Nord.

«J’essaie de retourner à Port-Cartier au moins une fois par année. Ça me prend ce retour aux sources là», confie-t-il.

«Je vis dans une ville où on est proche du fleuve quand même. Mais on voit de l’autre bord, ce n’est pas normal», blague-t-il.

Un de ses plaisirs demeure sans contredit les fruits de mer. Chaque année, il ramène du crabe et des crevettes frais pour les faire découvrir à son entourage.

Le déclic

Même s’il n’a pas réussi à en faire une carrière, Éric Bernier n’a jamais cessé de chanter.

«J’ai fait beaucoup de bars, de restaurants, du corporatif, j’ai monté mes propres spectacles. Je dirige des chorales depuis 15 ans, j’ai monté une chorale à Contrecœur et on existe depuis sept ans», énumère-t-il.

Il a été de toutes les auditions de Star Académie et de La Voix, sans succès avant ce jour.

«Cette année, il y a eu un déclic. Le moment tournant de ma vie, c’est il y a huit mois quand je me suis fait opérer. Tout est différent dans ma vie, je ne me présente plus de la même façon», révèle-t-il.

Grâce à sa chirurgie bariatrique, son poids a chuté de 365 à 201 livres. Le chanteur à voix avait peur de perdre son «coffre», mais c’est le contraire qui s’est produit.

«J’ai moins d’essoufflement, je suis moins pris dans mon corps, je peux bouger différemment, ma posture est différente. On dirait que tout se déploie. C’est tellement plus simple, plus facile de chanter que ce l’était avant», expose-t-il.

Surréel

Au terme de La Voix, Éric Bernier aimerait pouvoir mettre de l’avant ses propres projets.

Mais entre-temps, il se prépare en vue de l’étape des duels.

«De pouvoir travailler avec Lara Fabian, c’est tout un honneur. C’est comme un peu surréel», lance-t-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de