La relève s’illustre à son tour à l’Omnium du Québec

La relève s’illustre à son tour à l’Omnium du Québec

Des pères très fiers de leur relève. David Beaudin (au centre) et Jonathan Drolet (à droite), au devant d'un podium qu'ils ont déjà occupé à l'Omnium du Québec. Maintenant, il appartient à Sara-Anne et Noah. Les Septiliens sont accompagnés de leur comparse de judo du temps, Julien Nephtali et son fils.

Crédit photo : courtoisie

L’Académie de judo de Sept-Îles a gagné sa part de médailles à l’Omnium du Québec 2018. Sa récolte à cette compétition disputée à Montréal, les 3 et 4 novembre, se chiffre à sept médailles. Des histoires de famille animent d’ailleurs les podiums.

Parmi la liste de médaillés, on retrouve Sara-Anne Beaudin, en or chez les U14, et Noah Drolet, dans la même catégorie d’âge, avec le bronze au cou. La première, c’est la fille du directeur technique de l’Académie de judo, David Beaudin. Le second, le fils de Jonathan Drolet.

Les deux paternels ont déjà excellé sur les tatamis, remportant des médailles à l’Omnium du Québec il y a une vingtaine d’année. La relève suit leurs traces à leur première participation à cette compétition d’envergure, qui regroupait près de 1 200 judokas, dont plusieurs des États-Unis et du Brésil, en action sur les sept surfaces.

«Je me considère privilégié d’être aux premières loges dans le cheminement sportif de mes enfants, que ce soit pour les féliciter dans la victoire ou les conforter dans la défaite», a laissé savoir, avec fierté, David.

Le Septilien a vécu ces moments à Montréal en compagnie de comparses de judo, Drolet et Julien Nephtali, ami et partenaire d’entraînement au Shidokan à l’époque. «De pouvoir le vivre avec les amis avec qui j’ai vécu ces mêmes moments très intenses rend la chose encore plus spéciale», a-t-il renchéri.

Qui d’autres?

Le tableau de médailles de l’Académie de judo à l’Omnium du Québec comprend d’autres noms. Théo Rushworth (U14) et Maxim Côté (Ne-Waza – Au sol) ont été décorés de la plus haute distinction, la médaille d’or.

À défaut d’adversaire dans sa catégorie habituelle (U21, moins 78 kg), Josie-Anne Synnott a rehaussé la barre. Elle a conclu avec une deuxième place chez les U21, plus 78 kg, et la troisième position chez les Seniors, moins 78 kg. Jérémy Labrie (U18) a aussi garni sa collection d’une médaille de bronze de plus.