La ministre Isabelle Charest s’arrête sur la Côte-Nord

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
La ministre Isabelle Charest s’arrête sur la Côte-Nord
De passage à Baie-Comeau jeudi, la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, pose en compagnie de Pierre LeBreux, directeur général de Loisir et Sport Côte-Nord et Roland Morin, directeur adjoint aux études au Cégep de Baie-Comeau.

De passage sur la Côte-Nord mercredi et jeudi, la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en a profité pour rencontrer les élus et les partenaires du milieu du loisir et du sport. Les futures baies vitrées du centre Henry-Leonard ont notamment été évoquées.

Plusieurs sujets ont été discutés lors des rencontres tenues à Sept-Îles et Baie-Comeau, dont celui concernant les nouvelles baies vitrées exigées au domicile du Drakkar de Baie-Comeau.

Interrogée sur sa rencontre avec le maire Yves Montigny, Isabelle Charest a reconnu que ce dossier a refait surface.

« Nous avons eu des premières discussions avec le maire de Baie-Comeau au printemps. Nous avons aussi discuté avec le président de la LHJMQ (Gilles Courteau). On est au fait du dossier et on regarde de quelle façon on peut aider dans cette situation », a-t-elle souligné.

Orienter les actions

La ministre vient d’entreprendre cette mission à l’échelle québécoise. « L’objectif de la tournée est de rencontrer pour avoir un peu le pouls de quelle est la réalité dans les régions afin de mieux orienter nos actions », a-t-elle expliqué lors d’un point de presse tenu à l’extérieur du stade Médard-Soucy.

La responsable avoue avoir eu de bonnes rencontres avec les dirigeants, qui ont fait part de leurs principaux besoins aux niveaux des services offerts ainsi qu’à la rénovation des nombreuses infrastructures plus âgées.

« Plusieurs enjeux ont été abordés, dont celui du transport. On sait à quel point la Côte-Nord est vaste et les distances sont longues à franchir, mais aussi des problématiques quant à la formation des entraîneurs et la rétention des jeunes », a ajouté la députée de Brome-Missisquoi.

À cet effet, la ministre déléguée est revenue sur la mesure du programme parascolaire lancée au printemps dernier, tout en précisant que des actions plus concrètes et financières seront réalisées au cours des prochaines semaines.

Budgets en infrastructure

« Il y aura à l’automne des annonces pour des budgets en infrastructure. Une des préoccupations, c’est que plusieurs infrastructures d’ici ont besoin d’amour, de revitalisation et de mise aux normes. Ce que j’ai voulu échanger avec eux aussi, c’est à quel point pour le gouvernement il est important d’avoir une bonne concertation du milieu. »

Mme Charest a rappelé que sa visite avait comme but de connaître et prendre conscience des besoins tout en préparant les intervenants aux différentes démarches et critères à suivre dans leurs requêtes.

Aucune annonce concrète n’a été faite durant ce bref séjour. « On n’était pas dans les projets spécifiques, mais plus de voir quelle est la réalité et comment ça se passe la concertation avec les commissions scolaires afin de mettre tout le monde à la même table et ainsi avoir une vision commune », a résumé la ministre déléguée en guise de conclusion.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de