Havre-Saint-Pierre efface son déficit en 7 mois

Havre-Saint-Pierre efface son déficit en 7 mois

La municipalité de Havre-Saint-Pierre.

Crédit photo : archives

La municipalité de Havre-Saint-Pierre a présenté son budget 2018 révisé et équilibré le 5 octobre, un peu plus de 7 mois après avoir planifié un déficit de 400 000$.

L’année avait pourtant commencé sous de bien mauvais augures, alors que l’administration municipale avait budgété un déficit de plus de 600 000$, augmenté les taxes résidentielles de 19,3%, augmenté les taxes d’aqueduc et d’ordures et créé des taxes d’eau usée et de recyclage.

La grogne de la population a causé une crise politique. Le Conseil municipal a refait ses devoirs en limitant la hausse de taxes résidentielles à 7,2% et annulant la création des taxes d’eau usée et de recyclage.
Une révision complète de la structure organisationnelle de la municipalité et de ses finances a ensuite été entamée.

Compenser le manque à gagner

Le budget révisé fait état d’une diminution des revenus de 3,4% par rapport au budget initial. L’augmentation des revenus d’administration générale, des loisirs, de la culture et des droits de mutation a comblé une partie du manque à gagner relatif aux hausses de taxes.

Havre-Saint-Pierre a donc sabré ses dépenses pour parvenir à l’équilibre budgétaire. Le budget de la voirie municipale a été coupé de 9%, l’aménagement et l’urbanisme de 16%, le tourisme de 10% et les loisirs et la culture de 6%.

Par exemple, les postes de coordonnateur à la culture et de coordonnateur au tourisme ont été abolis. Un nouveau poste regroupant ces deux emplois sera créé.

La fonction de responsable des bâtiments a aussi été supprimée après le départ de l’employé dans les derniers mois.
«Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on coupe des postes. Mais je pense que le mandat de la population de rationaliser a été clair. Malheureusement, vu la situation, on n’a pas le choix de couper», a déclaré Pierre Cormier.

Marijuana et budget 2019

Par ailleurs, le conseiller Jonathan Blais a présenté un avis de motion à propos d’un règlement encadrant la consommation du cannabis. Le projet de règlement sera présenté à la séance du Conseil municipal en décembre.
Le budget 2019 sera également déposé avant la fin de l’année. Pierre Cormier reconnaît que quelques services à la population seront touchés.
«On a encore du travail à faire. On va avoir d’autres choses à appliquer pour présenter un budget 2019 équilibré. 2018 n’a pas été facile. 2019 sera encore plus dur», prévient le maire.