Fin des opérations à l’usine Arbec de Port-Cartier

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Fin des opérations à l’usine Arbec de Port-Cartier

Le 18 décembre a marqué la fin des opérations à l’usine Arbec de Port-Cartier. Groupe Rémabec compte désormais investir ses énergies dans la réalisation du projet du Complexe intégré pour le site de Port-Cartier.

Annoncée au mois d’août, la fermeture qui devait avoir lieu au mois d’octobre a été retardée à la suite du départ de certains employés. Comme l’explique l’entreprise, avec moins d’employés, ceux-ci ont pu travailler plus longtemps qu’initialement prévu.

Au total, à l’usine et en forêt, ce sont plus de 280 personnes qui ont perdu leur emploi au cours des derniers mois.

Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec, affirme qu’en raison du contexte économique, l’entreprise n’a pas été en mesure de trouver de clients pour ses sous-produits.

Groupe Rémabec réaffirme sa volonté d’aller de l’avant avec son projet de Complexe intégré. Selon l’entreprise, le complexe permettra de valoriser l’ensemble des ressources forestières, en plus d’apporter de la stabilité et de la prévisibilité aux opérations.

« Malgré tout, nous gardons espoir de pouvoir rouvrir et réembaucher nos employés puisque nous travaillons très fort sur le projet de Complexe intégré. En misant sur nos infrastructures existantes à Port-Cartier, notre scierie et notre usine de biocarburant, en plus des facilités industrielles comme la disponibilité de l’eau, d’électricité et le quai municipal, tout est là pour faire en sorte que le projet se concrétise », affirme Réjean Paré.

Un comité de relance composé de leaders socio-économiques et politiques sera mis sur pied au début du mois de janvier. Celui-ci sera présidé par le maire de Port-Cartier, Alain Thibault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires