Des travaux pour protéger le capelan à la Plage Val-Marguerite

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Des travaux pour protéger le capelan à la Plage Val-Marguerite
La Plage Val-Marguerite

Le Comité ZIP (zones d’intervention prioritaire) Côte-Nord du Golfe a tenu des rencontres citoyennes la fin de semaine du 1er et 2 août pour informer les résidents près de la Plage Val-Marguerite que des travaux auront lieu lors du mois de septembre.

L’organisme surveille la plage depuis un certain temps maintenant pour assurer que le capelan soit en mesure de frayer dans le secteur. Les roches et les membranes géotextiles qui encombrent la plage de Val-Marguerite empêchent le capelan de venir frayer.   Cynthia Thibault, chargée de projet du Comité ZIP Côte-Nord du Golfe affirme: « on observe une baisse de la population de capelans. Le but du projet est d’assurer que l’espèce ait un lieu sécuritaire pour venir frayer. »

Dans cet objectif, le Comité a annoncé que des travaux auront lieu sur la plage Val-Marguerite. Ceux-ci consisteront au retrait d’une partie des blocs de pierre qui sont présents.  Il s’agit d’un changement de projet parce qu’initialement, les rochers prélevés auraient été utilisés pour construire des épis perpendiculaires à la plage afin de capter le sable et de favoriser l’agrandissement de la plage. Par contre, ce projet n’a pas reçu l’autorisation du ministère de l’Environnement. Cynthia Thibault, explique que selon le ministère, cette solution aurait créé trop de pression sur la flèche de sable en raison de l’accumulation de sédiments.

Les travaux se dérouleront à la mi-septembre et devraient durer entre deux et trois semaines. La directrice du Comité ZIP Côte-Nord du Golfe, Sarah-Émilie Hébert-Marcoux, explique que les travaux auront lieu à ce moment de l’année parce que le comité ne souhaite pas venir nuire à la saison touristique et qu’il faut aussi que les travaux aient lieu avant octobre parce que les conditions deviennent plus difficiles pour l’entrepreneur.

Il est prévu de retirer environ 50% des roches qui sont présentes sur le site. Au moment des travaux, le Comité ZIP espère aussi être en mesure de retirer certains gros rebuts, tels que des pneus, de la plage.  Pour ce qui est du financement, le Comité ZIP a déjà une partie de l’argent nécessaire, mais il continue de solliciter certains organismes.

Érosion côtière

Évidemment l’érosion côtière est une préoccupation très présente dans le secteur de Clarke City, où est située la plage de Val-Marguerite. Il s’agit d’une inquiétude dont le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe est bien au fait. Une des solutions est de retirer seulement les blocs de roches en surface et laisser ceux qui sont enfouis.
« On espère qu’avec le retrait des roches, cela va permettre une meilleure diffusion de l’énergie des vagues », affirme Sarah-Émilie Hébert-Marcoux.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de