Daniel Giasson passe de Camille-Marcoux à Maisonneuve

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Daniel Giasson passe de Camille-Marcoux à Maisonneuve
Après 18 ans à la direction de l'école Camille-Marcoux, Daniel Giasson ira relever un nouveau défi, celui de la direction de l'école Maisonneuve.

À cinq ans des vacances permanentes, la retraite, Daniel Giasson avait besoin de nouveau défi. Après 18 années à la direction de l’école Camille-Marcoux de Sept-Îles, l’homme de 53 ans ira boucler la boucle à l’école Maisonneuve.

« L’école Maisonneuve avait besoin de stabilité, je leur offre mes cinq dernières années », a-t-il lancé d’emblée. Depuis une quinzaine d’années, cet établissement d’enseignement de niveau primaire a dû composer avec quelque cinq personnes différentes à la direction.

Daniel Giasson se dit aussi motivé de relever un nouveau défi. « Il faut que ça bouge et tout roule comme sur des roulettes à l’école Camille-Marcoux. Je laisse une école entre bonnes mains. Il y a toujours eu une belle collaboration avec les parents et le personnel. C’est une école bien rodée », a-t-il mentionné, fier du travail accompli. Il continuera de supporter la personne qui assurera sa relève.

M. Giasson aurait pu occuper un poste administratif au Centre de services scolaires du Fer, mais il préférait conserver un contact avec les élèves.

Ce changement d’horizon, de passer de l’école Camille-Marcoux à Maisonneuve, ne se fait pas sans un pincement au cœur. « Je vis des sentiments partagés entre le fait de quitter une équipe que j’apprécie au plus haut point et la joie de découvrir un nouveau milieu et d’y apporter ma couleur » a-t-il laissé savoir.

« Je quitte l’école Camille-Marcoux avec un méchant paquet de souvenirs », a-t-il dit, parlant de notamment de la collaboration établie avec les intervenants au fil des années. Parmi les moments marquants, il a mentionné la participation de l’école à la grande fête du Grand défi Pierre-Lavoie au Stade Olympique en juin 2016 et l’aménagement de la cour d’école en 2019, qui a mobilisé différentes personnes et partenaires pour l’acquisition de modules de jeu, un projet qui se chiffre à 130 000$.

Son parcours

Il y a déjà plus de 20 ans que le natif de Sept-Îles baigne dans l’enseignement. Celui qui a commencé sa carrière à L’Assomption pour deux ans après un baccalauréat en enseignement de l’histoire à l’Université Laval, a, contrairement à la normale, descendu les années au secondaire comme enseignant en sciences humaines (géographie, histoire et économie), partant de la cinquième année du secondaire à la première. « J’ai vécu le passage du secondaire 3 à Manikoutai vers Jean-du-Nord ».

Détenteur d’un certificat en administration et d’une maîtrise en administration scolaire, Daniel Giasson est le directeur d’école avec le plus d’ancienneté pour le Centre de service scolaires du Fer. En plus ses 18 ans à l’école Camille-Marcoux, il occupe le même poste pour l’école Mgr-Blanche depuis 15 ans et il agit comme président pour l’Association de directions d’établissement du Nord-Est du Québec (ADENEQ) et comme trésorier pour la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] doute que Daniel Giasson était fort apprécié à la direction de l’école Camille-Marcoux. L’annonce de son départ la semaine dernière pour un nouveau défi à relever à l’école Maiso…. Carole Boucher et Sandra Deschênes, qui enseignent à l’école primaire du secteur de l’Anse […]