COVID-19 : rester discipliné pour ne pas gâcher les efforts des dernières semaines

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
COVID-19 : rester discipliné pour ne pas gâcher les efforts des dernières semaines
Un fou rire est survenu pendant le point de presse du jour. On aperçoit le directeur de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé et des Services sociaux, Brigitte McCann.

« C’est important de rester très discipliné au cours du mois d’avril », a répété le premier ministre François Legault, mardi après-midi, en martelant qu’il ne faudrait surtout pas que tous les efforts consentis par les Québécois depuis la mi-mars soient gâchés par un relâchement.

En pleine Semaine sainte, M. Legault a bien averti que « ce n’est pas le temps de préparer des partys de famille » pour célébrer la fête de Pâques. Les croyants de toute confession religieuse doivent se souvenir que les rassemblements sont interdits, a-t-il insisté.

Devant la flambée du nombre de décès survenus ces derniers jours dans plusieurs centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), le premier ministre a confirmé que des infirmières et des médecins pratiquant en milieu hospitalier seront réaffectés dans ces installations.

« On envoie du renforcement et on veut des infirmières en prévention des infections. Tout le monde est à pied d’œuvre », a renchéri la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. Elle a d’ailleurs lancé un message aux infirmières retraitées spécialisées du côté des infections, qu’elle a invitées à venir donner un coup de main.

Aux gestionnaires des autres types de ressources d’hébergement pour personnes âgées qui sont partenaires avec le réseau de la santé, Mme McCann les a assurés qu’elle ne les oublie pas.

L’impact de la pandémie de COVID-19 sur le nombre d’hospitalisations aux soins intensifs dans les hôpitaux semble avoir été surestimé. « On a moins de monde aux soins intensifs qu’on le pensait », a avoué M. Legault, tout juste avant que sa ministre de la Santé confirme que cette situation est répandue aussi ailleurs au Canada.

Les réactifs

Par ailleurs, si la disponibilité de l’équipement de protection individuel demeure identique à celle d’hier, c’est-à-dire une période de 14 jours pour les gants, de 13 jours pour les masques N95 et 10 jours pour les masques de procédure, l’accessibilité aux réactifs commence à inquiéter.

Ces réactifs sont nécessaires pour réaliser les tests de dépistage. Or, les stocks actuels permettent de voir venir pour six à sept jours. M. Legault a confirmé que des démarches sont en cours pour renverser la vapeur.

Enfin, le premier ministre a adressé ses remerciements du jour aux 125 députés de l’Assemblée nationale et au personnel de leurs bureaux de circonscription qui sont débordés d’appels de citoyens ces semaines-ci.

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de