Coupable d’intimidation : Bernard Gauthier fait appel de la décision

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Coupable d’intimidation : Bernard Gauthier fait appel de la décision
Pier-Luc Berthelot et Patrick Vollant, gagnants 2x2 Hommes Récréation Division 1

Comme il avait promis de la faire le jour de sa condamnation, Bernard «Rambo» Gauthier a interjeté appel de la décision le trouvant coupable d’intimidation à l’endroit d’un directeur d’une carrière de Sept-Îles, Frédéric Boucher, pendant la grève de la construction en juin 2013.

Dans l’avis d’appel déposé le 29 décembre, la défense remet notamment en cause la décision du juge de première instance, Michel Parent, qui n’a pas cru la version de l’accusé, en plus de ne pas accorder à son témoignage le bénéfice du doute raisonnable. La crédibilité accordée par le magistrat au plaignant, malgré sa «mémoire défaillante», est aussi questionnée.

Pour le juge Michel Parent, le plaignant s’est senti harcelé et a eu des raisons de craindre pour sa sécurité lors des événements reprochés. La preuve a démontré que Bernard Gauthier s’est présenté sur le chantier supervisé par Frédéric Boucher, accompagné d’autres travailleurs, pour l’injurier et le menacer afin qu’il cesse toutes les activités.

Les représentations sur sentence ont été reportées au 3 février. Selon La Presse Canadienne, la FTQ-Construction à l’intention aussi de demander l’absolution de Bernard Gauthier. Ce type d’infraction est passible de six mois de détention, ou d’amende, ou les deux.

(Photo: Optik 360)

Partager cet article