Camp de jour en zoothérapie: Un projet novateur initié par la Patte Complice

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Camp de jour en zoothérapie: Un projet novateur initié par la Patte Complice

Actif sur l’ensemble de la MRC de Sept-Rivières, la Patte Complice offrira d’ici peu un camp de jour en zoothérapie s’adressant aux jeunes de 6 à 12 ans. Pendant cinq jours, cette initiative a pour but de favoriser le développement de compétences sociales, de l’estime de soi, du respect mutuel et de l’appréciation de la vie en groupe chez les participants.

Déjà active auprès des jeunes en pédiatrie au CSSS de Sept-Îles et dans certaines écoles de la MRC de Sept-Rivières, l’intervenante en zoothérapie, Hélène Desaulniers, constate réellement les bienfaits de la zoothérapie auprès de cette clientèle. Désirant augmenter l’offre de services et répondre à un besoin exprimé dans la communauté, elle a très rapidement songé à développer le concept d’un camp de jour s’adressant aux jeunes de 6 à 12 ans.

«Durant l’été, peu de choses sont proposées aux jeunes. Je me suis demandé pourquoi on ne marierait pas le concept de camp de jour à la zoothérapie. En plein air, les jeunes pourront passer des moments de qualité avec les chiens. Ça les responsabilisera face aux soins qui se doivent d’être prodigués à un animal de compagnie. C’est complémentaire à ce qui s’offre déjà dans le milieu», soutient-elle.

En présence d’un chien, Mme Desaulniers croit que les jeunes auront une plus grande facilité à faire des confidences et apprendront plus rapidement. Un élément qui aura également un impact direct sur leur motivation de manière générale et qui contribuera à les garder actifs. Avec l’aide d’un animateur, l’intervenante en zoothérapie pourra offrir un service qui tient compte de l’horaire de travail des parents.

«Je n’ai jamais rien vu de la sorte ailleurs. Ça s’adresse à tous les jeunes. Je n’ai fixé aucune règle pour l’inscription. J’ai ciblé une tranche d’âge pour assurer une uniformité. Je n’ai pas encore analysé l’aspect des limitations. Cependant, les lieux où se tiendront les camps ne sont pas adaptés pour recevoir des jeunes ayant un handicap physique. C’est mon embûche majeure pour cette année», précise-t-elle.

Informations générales
Pour l’instant, le coût d’inscription est fixé à 300$. Ce montant comprend une période de garde, l’accès à toutes les activités proposées lors du camp et un service de transport jusqu’au site soit à la Base plein air des Goélands, du 2 au 6 mars, et au Camp Scout André Beaupré en juillet. Le nombre limite de participants est fixé à 15.

Les personnes désirant obtenir plus d’informations ou procéder à l’inscription de leur enfant peuvent communiquer avec Hélène Desaulniers, par téléphone au 418 961-3108, par courriel au info@lapattecomplice.com ou consulter la page Facebook de La Patte Complice.

(Photo: courtoisie)

Partager cet article