Briand met la main sur la lettre «B»

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte

Brillants lors de leur première Coupe du Monde à Miami il y a quelques semaines, les Septiliens Étienne Briand et Audrée Francis-Méthot ont remis ça le 18 mai dernier lors de la Coupe du Monde à El Salvador. Ils ont tous les deux raflé l’or. Leur progression s’avère étonnante même si les grosses têtes, en mode «Olympiques», n’y sont pas.

La médaille d’or d’Étienne Briand à El Salvador lui a permis d’obtenir sa lettre «B». Il se retrouve aussi sur l’équipe nationale pour deux ans. Il pourra ainsi participer aux tournois majeurs (Grand Slam, Grand prix, Championnat du Monde, etc.) en judo, notamment le Paris Open, sans aucun problème, pour la même période. «Ça va lui permettre de se développer encore plus rapidement», a souligné l’entraîneur de l’équipe de compétition de l’Académie de judo de Sept-Îles, David Beaudin. Briand bénéficiera également d’un meilleur soutien financier.

«Au Salvador, j’étais un des favoris pour gagner, mais je suis quand même très content de ce tournoi, car je me suis pratiquement battu sur une jambe. Je me suis déchiré le ménisque à mon premier combat en 20 secondes environ», a fait savoir Étienne Briand. «Ce sont des résultats intéressants, ça montre que je suis de niveau pour les gros tournois seniors, mais il y a encore du travail à faire pour pouvoir battre les gars du top 20 mondial», a-t-il ajouté.

Avec sa lettre «B» en poche, le judoka de 19 ans compte participer aux Championnats du monde Senior à Sao Paulo en 2013. «Pour être de niveau, il va falloir que je continue à progresser. Je vise les Coupes d’Europe Senior et les Coupes du Monde pour l’année prochaine. Je ne me vois pas encore dans les événements les plus relevés», a-t-il confié.

Même s’il compte deux podiums en Coupe du Monde, il considère sa cinquième place en Russie à la fin avril comme sa plus grande fierté. «Cette Coupe d’Europe junior regroupait tous les meilleurs juniors du monde dans des catégories d’une profondeur incroyable», a-t-il souligné.

Francis-Méthot
Même si elle a aussi remporté l’or à El Salvador, Audrée Francis-Méthot n’a pu mettre la main sur sa lettre «B» en raison d’un nombre insuffisant de participantes dans sa catégorie de poids (-52 kg). Elle est cependant très satisfaite de ses résultats, malgré l’absence des têtes d’affiche.
«Mes débuts en Coupe du Monde se passent mieux que je ne l’aurais imaginé. Le fait d’avoir changé de catégorie aide aussi. Les filles sont plus de ma grandeur et c’est un judo un peu plus rapide. Je vais continuer à travailler afin d’obtenir ma lettre «B», c’est mon objectif», a-t-elle laissé savoir.

En route vers 2016
Celui qui a assuré le développement des deux Septiliens durant plusieurs années, David Beaudin, se réjouit de leurs résultats. «À El Salvador, le Canada a gagné deux médailles d’or et les deux par des Septiliens. Je ne peux pas être plus content. Étienne a surpassé plusieurs judokas qui étaient en avant de lui. Ça augure bien pour les deux pour dans quatre et huit ans pour les Olympiques», a souligné M. Beaudin.

Médaillé d’or de la Coupe du Monde de El Salvador le 18 mai dernier, le Septilien Étienne Briand a maintenant en poche sa lettre «B», ce qui lui assure une place sur l’équipe nationale pour deux ans en plus d’avoir les portes ouvertes pour les compétitions majeures à travers la planète.

Partager cet article