Baie-Trinité : le nouveau dg repart dès son arrivée

Baie-Trinité : le nouveau dg repart dès son arrivée

Le maire suppléant de Baie-Trinité, Serge Lestage, n'est pas au bout de ses peines dans le dossier du directeur général de la localité.

Crédit photo : archives - Le Manic

Le nouveau directeur général de la municipalité de Baie-Trinité n’aura pas fait long feu. Entré en poste le mardi 9 octobre, Gérard Coulombe a remis sa démission ce vendredi à la Commission municipale du Québec (CMQ).

Par Charlotte Paquet (Le Manic) 

« Il ne se sent pas à la hauteur de la situation pour terminer le processus afin de mettre fin à la tutelle », explique le maire suppléant, Serge Lestage, visiblement déçu de la tournure des événements.

Après avoir été maire de la municipalité de Grand-Remous en Outaouais pendant un peu plus d’une vingtaine d’années, M. Coulombe a été embauché par la CMQ comme directeur général, une fonction qu’il n’avait jamais occupée.

Or, à son arrivée à la municipalité, l’homme a été surpris par la tâche qui l’attendait. Dès le lendemain, il était prêt à quitter ses fonctions, mais M. Lestage l’a convaincu de finir la semaine. Ainsi, la séance ordinaire du conseil municipal a pu se tenir comme prévu le 10 octobre et d’autres tâches relevant de lui ont pu être accomplies.

Manque d’expérience

Le manque d’expérience du nouveau directeur général ne l’a pas aidé dans les circonstances. « La bonne vérité, c’est qu’il n’avait peut-être pas tout le bagage nécessaire pour régler tous les dossiers », souligne le maire suppléant.

« Je peux comprendre qu’il était maire, pas directeur général. Entre lire un procès-verbal et l’écrire, c’est différent », mentionne l’élu. D’ailleurs, l’un de ses mandats était de réclamer le remboursement de sommes dues en vertu du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec, un boulot qu’il n’avait jamais rempli.

Le fait que la municipalité soit en tutelle depuis février change également la donne pour un directeur général, peu importe l’expérience qu’il possède. « En tutelle, ce n’est plus la même chose. Quand tu te rapportes, c’est avec les points et les virgules », poursuit M. Lestage pour bien faire comprendre la situation.

Celui qui aura été en fonction un gros quatre jours a informé les élus de Baie-Trinité de sa décision après la séance du conseil de mercredi.

La CMQ doit donc reprendre ses démarches de recrutement d’un directeur général pour la petite municipalité de l’est de la MRC de Manicouagan. Nommé pour un mandat de six mois, Marco Déry a quitté ses fonctions au début de septembre.