Air BCN Express prend son envol

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Air BCN Express prend son envol
Gaston Bellefleur, Keith Kippen, Brigitte Lalo-Malec, directrice générale, ainsi que Marc-Antoine Ishpatau et son fils Maden posent devant le Super King Air 200 d'Air BCN Express. (Photo : Le Nord-Côtier)

Il y a du nouveau dans l’air de la Côte-Nord. Depuis le 4 juillet dernier, Air BCN Express dessert le village de La Romaine avec des vols nolisés. La jeune compagnie basée à La Romaine a la particularité d’être entièrement détenue par deux Innus et un pilote originaires de la Basse-Côte-Nord.

Selon Keith Kippen, coactionnaire natif de Kegaska et président de la compagnie, c’est la première fois qu’une compagnie d’aviation est ainsi détenue par des Innus et des «Coasters».

«On est fiers de ça, car les dirigeants des autres compagnies n’ont jamais vu la Basse-Côte-Nord. C’est nos propres familles, donc on essaie de tout faire pour aider», lance-t-il.

Les propriétaires ambitionnent d’améliorer le service donné à la population de la Basse-Côte-Nord. Ils aimeraient même être en mesure de servir les Innus dans leur langue.

«Notre but n’est pas seulement les profits, mais de donner des services à nos gens. Et d’amener des touristes en Basse-Côte-Nord. C’est le plus beau pays», ajoute-t-il.

Employés et pilotes locaux

Les trois actionnaires martèlent l’importance d’embaucher des travailleurs locaux. Ainsi, tous les employés au sol sont des travailleurs de La Romaine ou d’ailleurs sur la Basse-Côte-Nord. Plusieurs d’entre eux sont des Innus.

Quant aux pilotes, la majorité d’entre eux vient de la Côte-Nord. Air BCN Express souhaite même convaincre des Innus et des Coasters de réaliser leur rêve et de devenir pilotes.

«C’est ça qui m’a attiré, quand ils ont parlé de ça», confie Gaston Bellefleur, coactionnaire innu originaire d’Unamen Shipu.

Le coactionnaire Marc-Antoine Ishpatau, membre de la communauté de Nutashkuan, veut aussi aider au développement de l’économie des différentes communautés.

«Avec l’aviation, ça nous crée des ponts entre les communautés, entre autres au niveau hockey», explique celui qui est aussi président de l’association locale de hockey mineur de Natashquan.

La sécurité avant tout

Keith Kippen fait valoir que la sécurité est une des priorités de l’entreprise. À ce titre, le choix des pilotes revêt une importance cruciale.

«On paie nos pilotes un bon salaire pour qu’ils restent ici avec nous. Ce sont des gens locaux avec beaucoup d’expérience», explique celui qui cumule lui-même une trentaine d’années de vol.

Il souligne également que ce sont les pilotes qui gèrent Air BCN Express. La sécurité est donc au cœur de leurs préoccupations, puisque c’est leur propre vie qui est en jeu à chaque vol. «On est le seul dans la région ici à être gérés par des pilotes plutôt que par des comptables», affirme le président.

Expansion

Air BCN Express inc. opère présentement un Super King Air 200, année 1999. L’avion est basé à La Romaine et sert à des vols nolisés, notamment pour le centre de santé du village, ainsi que pour des évacuations médicales (medevacs).

Un deuxième appareil, un Cessna Caravan Amphibian, année 2004, sera ajouté à la flotte dans quelques jours. Il servira aux vols nolisés, aux medevacs, ainsi qu’à des vols de chasse, de pêche et de tourisme.

La compagnie souhaite éventuellement avoir des aéronefs basés à La Romaine, Natashquan et Sept-Îles afin de faciliter les medevacs, notamment en cas de mauvaises conditions météorologiques.

À moyen et long terme, les actionnaires rêvent de desservir les aéroports de toute la Basse-Côte-Nord jusqu’à Blanc-Sablon pour augmenter l’offre aux passagers et aux entreprises voulant transporter du cargo. Mais encore et surtout, ils veulent le faire pour améliorer la qualité du service à leurs concitoyens.

Les personnes intéressées peuvent contacter Air BCN Express inc. pour informations et nolisements par téléphone en tout temps au 418-350-5956.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de