Affaissement des sols dans Sainte-Famille : la Ville et SNC-Lavalin s’entendent hors cours

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Affaissement des sols dans Sainte-Famille : la Ville et SNC-Lavalin s’entendent hors cours
Dans ce dossier d’affaissement des sols dans le quartier du Haut-Sainte-Famille, la Ville de Sept-Îles avait dû déplacer 28 résidences à ses frais. Le problème était lié à la capacité portante des sols provoquant l’affaissement des immeubles.

La Ville de Sept-Îles peut enfin mettre derrière elle un dossier qui perdurait depuis 2013 et 2014, soit celui des procédures judiciaires à l’encontre de la firme Qualitas, filiale de SNC-Lavalin, en regard de l’affaissement des sols dans le quartier du Haut-Sainte-Famille.

Une entente hors cours est survenue la semaine dernière entre les deux parties. La Ville de Sept-Îles recevra une somme de 3,5 millions de dollars en dédommagement. La municipalité aurait souhaité un montant plus élevé, mais elle juge l’entente raisonnable dans le contexte.

« Le juge maîtrisait bien le dossier pour défier les deux parties. Les responsabilités sont partagées. Le conseil approuve cette entente raisonnable et tourne la page », a souligné le maire Réjean Porlier. Il a ajouté que dans l’intérêt de la Ville et des citoyens qu’il était bien que ce dossier soit clos.

Contexte

Ce dossier d’affaissement des sols dans le quartier du Haut-Sainte-Famille touchait 28 résidences du nouveau développement domiciliaire situées sur les rues Pierre-Migneault, Roméo-Vachon, du Père-Conan, Leventoux, Josephat-Méthot et Comeau qui ont dû être déplacées en 2012 et 2014 au frais de la municipalité. Le problème était lié à la capacité portante des sols provoquant l’affaissement des immeubles.

En 2017 et 2018, la Ville de Sept-Îles a dû faire l’acquisition de six autres résidences et les revendre sans garantie légale.

Face à toute cette situation, la municipalité avait intenté un recours juridique contre la firme Qualitas, qui avait été mandatée pour réaliser les études géotechniques confirmant le caractère constructible des terrains.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de