30 à 50 cm de neige attendus dès mercredi

Photo de Jean-Christophe Beaulieu
Par Jean-Christophe Beaulieu
30 à 50 cm de neige attendus dès mercredi
Le soleil est de retour en attendant la prochaine tempête.

Les semaines se suivent et se ressemblent diront certains. Environnement Canada annonce jusqu’à 50 centimètres de neige dès mercredi matin.

Un nouveau record de froid a été battu dimanche. Les Septiliens qui auront osé se pointer le nez dehors en matinée ont pu ressentir -36,9 degrés Celsius. C’est en 1992 à pareille date que le record avait précédemment été établi, avec -33 au thermomètre.

Une quinzaine de centimètres de neige sont ensuite tombés au sol entre dimanche après-midi et lundi matin, le tout accompagné de poudrerie.

En ce lundi, si les températures sont encore relativement froides (-30 °C avec le refroidissement éolien), un retour à la normale est prévu mardi. Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada, prévient toutefois qu’un autre système important s’approche et frappera la région mercredi. Ce sont entre 30 et 50 centimètres de neige qui sont attendus à Sept-Îles.

«Ce sera le cas des Escoumins jusqu’à Havre-Saint-Pierre. De grosses quantités de neige en plus des vents qui seront bien présents. On parle bel et bien d’une tempête hivernale, ça va être assez costaud. Les gens risquent de se réveiller jeudi matin avec une bonne couche à souffler», laisse entendre le météorologue.

Un hiver «dans les normales»

Bien que l’hiver semble particulièrement propice aux abondantes chutes de neige à Sept-Îles, M. Legault précise que les précipitations sont seulement «légèrement» au-dessus de la normale.

«Mais plus on va dans l’Est, en Basse-Côte-Nord jusqu’à Anticosti, plus c’est au-dessus de la normale en termes de précipitations».

L’hiver peut sembler plus costaud en bonne partie à cause des récentes chutes de neige de janvier. Il y a eu au total six «bonnes» bordées de neige, précise Simon Legault, et elles furent très rapprochées les unes des autres.

«Mais vous n’en aviez pas tellement eu en décembre, ça s’équilibre. Ce sont donc, globalement, des conditions assez normales pour l’hiver jusqu’à maintenant».

Partager cet article