Les élus discutent du désenclavement de la Côte-Nord avec Geneviève Guilbault

Par Vincent Rioux-Berrouard 11:04 AM - 15 Décembre 2023
Temps de lecture :

Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, était de passage à Sept-Îles le 13 décembre.

Lors de son passage à Sept-Îles, mercredi, la ministre des Transports et vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a rencontré les élus de la région. C’est le désenclavement de la Côte-Nord et plus particulièrement de la Basse-Côte-Nord qui a retenu l’attention.

Ce fut notamment l’occasion pour la préfète de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Gladys Driscoll Martin, d’exposer la réalité des «Coasters» à la ministre des Transports.

« On a tablé surtout sur le désenclavement de la 138, donc a laissé la chance à Mme Martin de discuter avec Mme Guilbault des enjeux de la Basse-Côte-Nord », a expliqué le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, qui a assisté à la rencontre.

La région de la Basse-Côte-Nord n’est pas reliée au reste de la Côte-Nord par la route 138. La ministre s’est dite optimiste concernant le prolongement de la route 138.

« C’est un projet qui avance bien et qui est séparé en quatre segments. Il y en a deux qui sont en réalisation (Kegaska-La Romaine, Tête-à-la-Baleine-La Tabatière)… Il reste les deux autres portions qui sont à l’étude, mais cela veut aussi dire que ça avance d’une certaine façon », a indiqué Mme Guilbault en mêlée de presse, mercredi.

Les maires se font entendre

Les deux maires de la MRC de Sept-Rivières, ont aussi profité de cette rencontre pour faire passer certains messages à la ministre des Transports. Le maire de Sept-Îles, Denis Miousse, a fait savoir à Mme Guilbault que sa municipalité était toujours en attente de réponse de la part du ministère des Transports concernant la réfection du boulevard Laure. Il ajoute avoir senti une bonne écoute de la part de la ministre.

De son côté, Alain Thibault a demandé que des améliorations soient faites au segment de la route 138 qui traverse le cœur de la ville de Port-Cartier.

« Ce n’est pas digne d’une entrée de ville. Ce n’est pas accueillant », commente-t-il.

Partager cet article