Steeve Beaupré espère 10M$ de Québec pour l’aréna

Par Vincent Rioux-Berrouard 6:30 AM - 09 novembre 2022
Temps de lecture :

Steeve Beaupré

Le 7 novembre 2021, les Septiliens élisaient un nouveau maire. Ayant promis en campagne électorale d’améliorer les infrastructures sportives de la Ville, Steeve Beaupré espère trouver des sources de financement suffisantes pour mettre en œuvre cette vision.

Durant la dernière année, l’un des plus importants projets sous sa gouverne fut celui d’un nouvel aréna à Sept-Îles pour remplacer le vieillissant Conrad-Parent.

Il affirme que c’est l’une de ses priorités et que presque tous les jours, ils demandent un suivi dans ce dossier pour savoir où il en est.

Actuellement, le projet est à l’étape des plans et devis. En parallèle, il poursuit les efforts pour son financement qui dépassera les 30M$.

« Je suis satisfait d’avoir l’engagement de la députée ministre, Kateri Champagne Jourdain, pour un montant minimum de 5M$. J’espère pouvoir aller chercher le maximum et peut-être même doubler la participation du gouvernement provincial », affirme M. Beaupré.

Des démarches auront aussi lieu pour obtenir des sommes provenant du gouvernement fédéral, de la Société du Plan Nord ou des grandes entreprises de la région.

Un an à la mairie

Celui qui a été procureur de la Couronne pendant 14 ans confie que malgré la grande charge de travail que représente la mairie, il a du plaisir à exercer ses fonctions et à travailler avec l’administration municipale et les conseillers.

Le maire se dit aussi satisfait du climat qu’il y a entre les élus au sein du conseil. Il apprécie la dynamique entre les conseillers qui ont quelques mandats de faits qui partagent leur expérience et les nouveaux conseillers qui apportent de nouvelles idées.

« Je pense qu’il y a un regain d’énergie au sein du conseil. On apporte de nouvelles idées. On rame tous dans la même direction pour améliorer notre ville », dit-il.

Lors de la campagne électorale municipale, Steeve Beaupré avait indiqué vouloir justement apporter un vent de jeunesse à la municipalité en amenant de nouvelles idées.

Pour illustrer ce vent de nouveauté, il donne en exemple le fait que le conseil mène une réflexion par rapport au secteur du bas de la ville. Les élus sont ouverts à permettre les Food-Truck ou à autoriser les chiens sur la promenade du Vieux-Quai. Deux pratiques qui sont actuellement interdites par les règlements municipaux.

« Déjà, le fait qu’on se pose la question et on se dit prêts à apporter des changements, voilà une preuve que les conseillers sont à l’écoute de la population », ajoute le maire.

Partager cet article